medias

Conakry : capitale mondiale du livre pour 2017

Victor De Sepausy - 10.03.2017

Edition - International - Conakry - capitale - livre


Chaque année, l’Unesco désigne une ville pour en faire la capitale mondiale du livre. Et pour 2017, c’est Conakry, capitale de la Guinée. A cette occasion, le commissaire général de Conakry Capitale mondiale du livre (CCML) et par ailleurs directeur de la maison d’édition L’Harmattan-Guinée, Sansy Kaba Diakité, a affirmé de grandes ambitions pour cet événement de portée internationale.

 

(Crédits photos : CC BY SA 2.0 - Maarten van der Bent)

 

Interrogé par Jeune Afrique, Sansy Kaba Diakité assure que Conakry n’est pas devenu par hasard capitale mondiale du livre en 2017. C’est « le résultat d’un plan stratégique de développement de l’industrie du livre. Certaines capitales africaines ont leur référence culturelle : Ouagadougou a le cinéma, Bamako la photographie, Abidjan la musique, Dakar la mode… Conakry méritait d’avoir la sienne, et c’est autour du livre que nous avons construit notre projet, pendant dix ans. »

 

2017 est donc l’année de tous les possibles autour du livre pour la Guinée en général et pour Conakry en particulier. Et pour Sansy Kaba Diakité « aujourd’hui, toute la Guinée se mobilise pour faire du livre une référence culturelle nationale. » Il faut capitaliser sur cette énergie positive afin de développer une culture de la lecture dans tout le pays.

 

Dans le programme présenté devant l’Unesco, ce qui a fait la différence, c’est certainement la dynamique proposée autour de la jeunesse et de l’alphabétisation. La question du développement durable n’a pas été oubliée, avec une volonté de mettre le livre à la portée de tous dans le cadre d’un budget maîtrisé.

 

Il reste dans ce cadre à mettre en place une véritable bibliothèque nationale tout en développant des lieux dédiés à la lecture au sein de chaque quartier. Le livre doit prendre une place prépondérante en Guinée.