Concours de vidéos : "Portrait de traducteurs littéraires"

Claire Darfeuille - 25.08.2014

Edition - International - Traduire - Traduction littéraire - CEATL


Vous avez à présent jusqu'au 7 septembre pour envoyer vos «portraits de traducteurs littéraires» dans le cadre du troisième concours international de vidéos organisé par Le CEATL afin d'améliorer la visibilité des traducteurs littéraires.

 

 

 


Depuis 2012, le Conseil européen des Associations de Traducteurs littéraires (CEATL) organise un concours ouvert à tous afin de donner un coup de projecteur sur le métier de traducteur littéraire. Les films courts –humoristiques et pertinents- doivent souligner « l'existence et l'importance des traducteurs littéraires, leurs défis et leur rôle dans la littérature ».

 

Le concours est doté de 1 000 euros et l'an passé, 27 vidéos étaient en lice, dont deux vainqueurs finirent ex-aequo : « La plus vieille profession du monde », par Caliban Teatro qui insiste sur les maigres rémunérations perçues par les travailleurs de la traduction et l'excellent film palindrome « Les traducteurs sont des inutiles » de Érik Skuggevik et Iver Gristad, dans une traduction renversante de Cécile Deniard, vice-présidente de l'ATLF, à visionner ci-dessous, à l'endroit et à l'envers...

 

 

 

 

Les vidéos ne doivent pas dépasser 3 minutes, être de bonne qualité, sous-titrées en français ou en anglais -sauf si le film est déjà dans l'une de ces deux langues- et parvenir au CEATL avant le 7 septembre 2014. Il est possible de les envoyer en basse résolution à l'adresse contest@ceatl.eu

 

Toutes les vidéos reçues sont rassemblées sur une page Événement de Facebook, où sont également consultables les règles du concours, en anglais. Les dix films qui recueilleront le plus de « likes » seront retenus et le lauréat sera désigné par le jury du CEATL le 22 septembre. La remise du prix aura lieu le 30 septembre, journée internationale de la traduction.

 

Le CEATL rassemble 35 associations (l'ATLF pour la France) dans 29 pays européens, représentant quelque 10.000 auteurs individuels. Créé en 1993, il a pour but de « faciliter l'échange d'idées et d'informations entre associations de traducteurs littéraires de différents pays européens, et renforcer les actions visant à améliorer le statut et les conditions de travail des traducteurs littéraires ».