Conférence d'Eric Zemmour à Bordeaux, "l'infâme propagande" dénoncée

Nicolas Gary - 02.05.2015

Edition - Société - Éric Zemmour - Amitiés françaises - Bordeaux conférence


Ce n'est pas vraiment la première fois qu'un déplacement d'Éric Zemmour fait des vagues, mais à Bordeaux, l'écrivain invité par Amitiés françaises continue de faire des vagues. Après une première déprogrammation du 8 janvier au 19 mars, une seconde était intervenue, renvoyant au 5 mai la visite de l'auteur du Suicide français (Editions Albin Michel). Lequel n'est pas nécessairement le bienvenu pour tous. 

 

Eric Zemmour

Fondation France Israël, CC BY ND 2.0

 

 

Amitiés françaises est une association bordelaise qui a reçu le soutien du groupe Egalité et réconciliation, autre association présidée par Alain Soral. La venue du journaliste Zemmour fait donc l'objet de diverses attentions : Amitiés françaises a déjà sollicité l'intervention de personnalités comme Jean Sévillia ou Hilaire de Crémiers, qui dirige le mouvement politique Restauration nationale. Lequel affiche des couleurs qui vont du royalisme de bon aloi à ce qui serait une extrême droite d'excellente facture. 

 

En somme, on est entre gens du cru. Or, la venue d'Eric Zemmour a suscité une lever de boucliers de la part de différents collectifs, prônant « une société sans peur », et invitant à un rassemblement. Alors que le journaliste interviendra à l'Athénée municipal ce 5 mai, les différents groupes appellent à un rassemblement, ce même jour, place Jean Moulin – les deux endroits étant très proches.

 

Ce regroupement de protestation semble « indispensable et urgent » afin de « défendre d'autres valeurs dans un contexte idéologique de plus en plus nauséabond », affirment-ils. Et de déplorer que les médias ne cessent d'offrir à Éric Zemmour une place plus grande encore. « Devant le succès inquiétant de son dernier ouvrage, face à son omniprésence dans le champ médiatique, contre ses discours réactionnaires et ceux/celles qui les expriment au quotidien, mais aussi dans les urnes », il faut donc agir, affirment-ils.

 

Loin de tenter de ballonner l'intervention du polémiste, les organisations souhaitent protester contre « l'épouvantail de l'extrême droite ». Et de lister les « obsessions paranoïaques » qu'affiche Zemmour, et au rang desquelles on retrouve « raciste, islamophobe, sexiste, homophobe et révisionniste ». 

 

Dans un entretien accordé à Infos Bordeaux, Bernard Pascaus, président de l'association, se félicitait que les Bordelais puissent avoir l'occasion de rencontrer Eric Zemmour. 

Eric Zemmour propose des explications. Ses analyses sont sans complaisance et tranchent avec le conformisme ambiant dont beaucoup de Français sont lassés. Si elles font grincer les dents de certains, beaucoup les apprécient d'autant plus qu'elles correspondent à des réflexions et à un ressenti qui restaient informulés. De surcroît ses démonstrations sont étayées par une solide culture historique et sur des faits d'actualité, c'est-à-dire sur le contraire du déni de réalité qu'on reproche souvent aux hommes politiques. 

Enfin, la curée dont l'essayiste a été l'objet a pu susciter aussi un élan de sympathie.  

 

Difficile de savoir si la séance de rencontres sera prolongée, en dépit de la troisième mi-temps prévue. SImplement parce que répéter un mensonge n'en fait pas une vérité.

 

L'appel a été lancé par le collectif Pavé brûlant, NPA, AC Gironde, CNT Bordeaux, SUD étudiant, section SUD rech/educ universités de Bordeaux, OSB IV, Groupe anarchiste bordelais, collectif de Lutte des Étudiantes féministes, Ensemble Gironde, Palestine 33, Ovaires et Contre Tout, Gauche Unitaire, Union juive française pour la paix.

 

Et pour précision, parce que rien n'est jamais trop précis :