Confondue avec le Califat, la librairie Isis garde son nom, avec finesse

Clément Solym - 06.01.2016

Edition - Librairies - librairie ISIS - Daesh Califat - terrorisme imbéciles


La librairie ISIS Books & Gift, situé à Denver, avait été victime à plusieurs reprises d’actes de vandalisme. Son crime ? Être un peu trop hâtivement assimilée au groupe terroriste, autrement connu sous le nom de Daesh, ou Califat. Or, chez les Américains, on dit Islamic State of Iraq and Syria. Pas de chance. Et si la propriétaire avait promis de conserver son nom, voici qu’elle a changé d’idée... 

 

Goddess Isis - Friend of Artisans

Darla Hueske, CC BY ND 2.0

 

 

Isis n’avait pourtant rien de belliqueux, bien au contraire : il s’agissait d’une référence directe à la déesse égyptienne. Une référence vieille de plus de 3500 ans, qu’une poignée de crétins sanguinaires parviendrait à faire oublier – et accessoirement, quelques autres demeurés capables de confondre la mythologie avec le terrorisme...

 

Dans un billet daté du 3 décembre, la propriétaire expliquait que, deux semaines après le dernier acte de vandalisme, des milliers de messages de soutiens lui étaient parvenus. Et notamment la lettre d’une mère qui lui faisait parvenir la photo de sa fille... appelée elle aussi Isis. « Je ne permettrai pas que ma fille puisse sentir de la honte [pour son prénom], et c’est exactement ce qu’elle ressentirait. » Des messages d’encouragement, certes, et qui ont porté Karen Charboneau-Harrisson, durant cette période.

 

It has been about two weeks since we began posting about the vandalism and harassment we have received because our store...

Posté par Goddess Isis Books & Gifts sur jeudi 3 décembre 2015

 

Un mois après, la boutique n’a toujours pas changé son nom, mais a choisi de modifier la devanture et les affiches qui signalent sa librairie. C’est une peinture d’Isis qui accueille les visiteurs, avec, juste la mention « Goddess Book and Gifts ». 

 

Le ridicule ne tue pas, mais il contraint. « Vous savez, nous avons une forte connexion au nom Isis, mais nous sentons aussi qu’il ne fait pas bon vouloir agiter un drapeau rouge devant les ignorants, ce qui les encouragerait dans leur bêtise », poursuit la propriétaire. (via KDVR)

 

Elle précise tout de même sur son site qu’Isis est la déesse aux 10.000 noms, et regrette simplement d’avoir dû céder. Mais plusieurs messages ont finalement achevé de la convaincre. Pas très nombreux, certes, mais significatifs, ils lui disaient « d’arrêter simplement d’être stupide, et de changer [de] nom ». Elle n’a pas suivi leur conseil, mais a malgré tout joué la prudence.

 

Mère de sûreté. Sûrement l’un des nombreux attributs d’Isis, justement...