Constitution prochaine d'un syndicat CGT de la librairie

Cécile Mazin - 08.10.2014

Edition - Librairies - syndicat librairies - CGT réunion - argutie numérique


La Fédération des Travailleurs des industries du livre, du papier et de la Communication CGT n'y va pas de main morte : « Plus que jamais, la profession de libraire est menacée dans ses fondamentaux et son existence. » Et pour y remédier, un syndicat CGT pour les librairies sera inauguré le 3 novembre prochain. 

 

Librairie Le comptoir des mots

ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 

 

Pointant un comportement qui « maquille difficilement leur volonté de faire émerger un nouveau modèle économique, plus rentable à court terme, mais destructeur pour l'avenir », le syndicat entend préserver la chaîne. Fuir à tout prix le modèle de la grande distribution amazonienne, et surtout protéger le livre, pour qu'il ne devienne pas « assimilable à n'importe quel autre produit », disponible dans les centrales d'achat, ou en ligne.

 

Or, accuse la CGT, les instigateurs de ce développement sont nombreux : les pouvoirs publics, « Ministère de la Culture en tête », mais également représentants patronaux des branches professionnelles de l'édition et de la librairie. Et de railler « l'argutie du numérique », que ces derniers brandissent. 

 

La CGT n'en a cependant pas fini : « Le SLF (syndicat patronal de la librairie française) accompagné d'organisations syndicales peu scrupuleuses encourage ce mouvement destructeur pour la culture et le Livre en déqualifiant, en premier lieu dans la convention collective, le métier de libraire pour le ramener à celui de magasinier et de vendeur. » 

 

Mais loin de se « résoudre à la fermeture des librairies indépendantes », la CGT entend donc réagir. Et tout particulièrement contre « l'émergence d'une vision débridée du commerce du Livre, vouée à l'hégémonie de géants de la distribution en ligne et de la dématérialisation des savoirs ». 

 

Ainsi, plusieurs libraires indépendants réunis à la CGT, ainsi que d'autres professionnels, soucieux de défendre les secteurs et métiers liés à l'édition souhaitent se regrouper. « Nous avons décidé de nous organiser en syndicat pour que notre combat gagne en efficacité et que nous puissions imposer, par le rapport de force et nos convictions, une autre politique du Livre et de la librairie nécessaire en France et en Europe. »

 

La création du syndicat sera précédée d'une Assemblée générale constitutive, et dès sa mise en place, « nous interpellerons les pouvoirs publics sur la réglementation inefficiente de la vente du Livre en ligne, mais aussi sur la gestion des appels d'offres par les collectivités territoriales pour leurs médiathèques, les écoles primaires, les collèges de leurs circonscriptions, les Lycées et les centres de documentation ». 

 

Bien entendu, toutes les personnes sensibles à ces questions sont aimablement conviées à prendre part aux échanges – et au syndicat.