Continuumbooks.com réconcilie livre imprimé et livre électronique

Clément Solym - 07.04.2011

Edition - Les maisons - éditions - continuum - ebooks


Basée à Londres et dans la « Grosse Pomme », la maison d'édition indépendante Continuum vient d'ouvrir un portail de vente en ligne de livres imprimés et électroniques. Son objectif est de rendre son catalogue « accessible aux lecteurs du monde entier. », selon Publishers Weekly.

Continuum publie 600 livres par an et comporte 7 000 titres anglophones, mais ne vend pour l'instant en ligne que 2000 titres. Comme son nom latin l'indique, cette maison d'édition est spécialiste dans les sciences humaines et la théologie. En revanche, si en philosophie, le continuum est une réalité sans parties distinctes, ce n'est pas le cas du site, élaboré en collaboration avec MPS Ltd sur la plate-forme Contentstore : sept entrées sont possibles, pour cerner l'horizon d'attente des internautes.

Des pages sont consacrées aux professionnels du livre, auteurs, libraires, bibliothécaires, universitaires ; une autre est dédiée à l'étudiant.


Le catalogue est organisé par thèmes et rangé par ordre alphabétique de titres. La présentation des livres est remarquable : photo de la couverture en couleur, résumé, sommaire, biographie de l'auteur et commentaires des critiques. Il est possible d'accéder au sommaire et à l'index du livre, et d'en lire les premières pages. Les onglets « mon catalogue » et « mon panier » personnalisent la recherche en ligne.

Mais la navigation dans le site est longue et les liens internes ne fonctionnent pas toujours. L'esthétique classique, élégante, sobre et concise du site, exhale une étrange froideur.

Une présentation si sobre fera fuir les fidèles au principe d'Edouard Manet, « il faut faire ce qui amuse. Pas de pensum ! Ah ! Non, pas de pensum ! » Un effort particulier est fait pour présenter les livres électroniques, disponibles en format PDF ou ePub, séduisant le lecteur par des couleurs éclatantes.

Le blog des auteurs est singulier. Toutefois, l'interactivité est limitée, car les lecteurs ne peuvent apparemment pas faire de commentaires en ligne.