Contourner la censure sur la Toile depuis son domicile

Clément Solym - 29.04.2011

Edition - Société - arabie - saoudite - censure


La police saoudienne aurait arrêté une vingtaine de personnes, accusées d'avoir pris part à des manifestations contre le régime. Deux d'entre elles étaient derrière leur écran.

Depuis mars, une centaine de personnes, protestant contre leur gouvernement, auraient été conduites en détention, et peut-être torturées ! Sont-ils soupçonnés d'avoir troublé l'ordre public ?

Pas forcément, car les particuliers s'exprimant depuis leur domicile sont aussi inquiétés : Mustafa al-Moubarak et Hussein al-Hashem ont été arrêtés pour avoir encouragé les manifestants sur la Toile.


Or, l'Arabie saoudite reconnaît en principe à « tout homme a le droit d'exprimer librement son opinion pourvu qu'elle ne soit pas en contradiction avec les principes de la Charia » et s'interdit « sans motif légal, d'arrêter une personne, de restreindre sa liberté, de l'exiler ou de la sanctionner. »

L'organisation de défense des droits de l'homme saoudienne condamne cette politique de répression déguisée, d'autant plus que la religion islamique a développé la culture du pardon.
Le roi entreverrait-il dans ces mouvements de protestation les prémices d'une « révolution arabe » ?

(Via L'Orient le jour et Aidh)