Contre attaque de Barrick Gold : Noir Canada, une fiction

Clément Solym - 07.05.2008

Edition - Société - Barrick - Gold - Noir


Barrick Gold tentera manifestement tout pour que le livre publié par Ecosociété, éditeur québecois ne soit plus en librairie. On trouve en effet dans ce livre plusieurs éléments assez délicats, qui touchent directement les pratiques de Barrick Gold Corp, comme l'expropriation de mineurs tanzaniens de leur propre terre, voilà une dizaine d'années. Des méthodes pour les moins contestables. Dans cette histoire, une cinquantaine de personnes auraient été enterrées vivantes, quand les bulldozers sont intervenus...

Mais désormais, c'est en tablant sur un argument-choc que la firme tente de déstabiliser l'éditeur et rallier la communauté. « Ils ont fait des allégations scandaleuses, déclare un porte-parole du groupe. C'est de la pure fiction. »

Alors que l'Uneq a fait valoir son soutien à l'éditeur, pour demander au ministre Jacques Dupuis d’intervenir légalement et rapidement afin de préserver à tous les citoyens leur droit de parole et leur droit d’être informé en toute liberté, sans intimidation ou menace abusive », les auteurs de leur côté n'en démordent pas. Leur livre ne contient que des faits avérés et vérifiés.

L'éditeur avait défié le géant en le faisant paraître malgré ses tentatives d'intimidation, mais aujourd'hui, les frais judiciaires à engager s'élèveraient à un montant 25 fois supérieur à ce que la maison, à but non lucratif, peut gagner annuellement. « Il s'agit d'une stratégie gagnante pour Barrick Gold, puisque même s'ils perdent, ils paralysent les éditions Écosociété », explique Serge Mongeau, son porte-parole.

En dépit des menaces, l'éditeur a déjà écoulé 1.700 copies du livre.