Contrefaçon : Importante saisie de manuels piratés en Chine

Clément Solym - 27.06.2008

Edition - Société - Chine - contrefaçon - livres


Le Bureau du droit d'auteur de la province de Zhejiang ((à l'est du pays) vient d'enclencher une répression forte sur la reproduction et la vente de livres piratés, un signe encourageant pour les éditeurs occidentaux, qui se plaignent de longue date de cette pratique. En collaboration avec les auteurs et les autorités nationales chinoises, le Bureau a mis la main récemment sur un entrepôt dans lequel près de 500 titres suspects ont été découverts.

Nombre de ces livres sont publiés par les membres de l'Association of American Publishers, et la Publishers Association (Angleterre), et sont principalement des ouvrages de médecine, de sciences ou techniques, tous à destination d'un lectorat universitaire.

L'entrepôt était situé non loin de la prestigieuse université de Zhejiang, laquelle a collaboré à cette saisie.

Patricia Judd, directrice internationale de l'AAP, a accueilli cette nouvelle avec joie : « C'était la première fois que la PA et l'AAP se plaignait auprès du Bureaude Zhejiang, et leur volonté d'agir au moment opportun, autant que de collaborer avec nos représentants pour cette descente, montre clairement une avancée positive dans la lutte nationale contre le piratage de livres scolaires. »

Ce raid fut l'un des douze organisés au cours de ces trois dernières années. La liste des éditeurs dont les oeuvres furent piratées n'a pas été dévoilée par les autorités chinoises. Cependant, Patricia a expliqué qu'on comptait les plus importants acteurs de ce secteur. En avril dernier, c'était en Inde qu'un réseau de contrefacteurs de livres de médecine était démantelé.