Contrôle anti-drogue visant des collégiens dans le Béarn : parents d'élèves et syndicats s'insurgent

Clément Solym - 12.02.2009

Edition - Société - contrôle - anti - drogue


Bien qu’une première fouille en pleine classe ait déjà défrayé la chronique en attirant une vague de protestations même à droite, les gendarmes sont repartis à l’action mardi dernier au matin. Ils étaient cinq, épaulés par un chien, pour rechercher de la drogue au sein des sacs des élèves.

Des gendarmes pour accueillir les élèves au collège :

Le car, qui transportait des élèves du primaire et du collège, se trouvait alors à proximité du collège d’Athez-de-Béarn (Pyrénées-Atlantiques) lorsque s’est déroulée l’opération. Toutefois, seuls les collégiens ont dû descendre du bus, les plus jeunes sont ainsi restés à l’intérieur.

Organisée par la gendarmerie de Pau, « sur réquisition du procureur de la République », l’opération se voulait avant tout préventive et dissuasive selon les forces de l’ordre. Mais, du côté des parents d’élèves comme de celui des syndicats des enseignants, les protestations se font très vives concernant cette pratique qui finirait par se banaliser.

Syndicats des enseignants et parents d’élèves dénoncent ce contrôle :

« D’une violence symbolique très forte », selon David Erwan, responsable départemental du Snes, cette opération est qualifiée de « police spectacle » par le responsable local de la fédération de parents d'élèves FCPE, Dominique Rousset.

Les recherches se sont avérées infructueuses. Mais, pour les forces de l’ordre, le but premier n’était pas la saisie de stupéfiants, bien davantage de créer la « peur du gendarme ». Cet effet est d’ailleurs dénoncé par beaucoup de spécialistes qui ne jugent pas pertinent de prendre le problème sous cet angle. Ces pratiques n’ont pas de véritables incidences sur la consommation des jeunes.