Copia et EDC fustigent le retrait d'ebooks par Amazon

Clément Solym - 29.02.2012

Edition - Les maisons - Amazon - EDC - IPG


Il y a à peine quelques jours, Amazon avait décidé de retirer de son catalogue les ebooks du groupe IPG . Les réactions ont été nombreuses (voir notre actualitté), et fustigent avec un bel ensemble l'attitude d'Amazon.

 

La dernière en date est celle du site marchand Copia, et tient en quelques lignes : elle s'intitule « L'affaire des ebooks disparus ».

 

« Récemment, un très gros marchand de livres a cessé de vendre des ebooks de l'Independant Publishers Group. Pourquoi ? Prétendument (…) parce que qu'IPG a refusé la grille de prix inspirée « loi de la jungle » du site marchand ? Copia salue IPG pour avoir protégé ses auteurs ».

 

 

 

Un autre déserteur : EDC

 

L'éditeur Educational Development Corp a quant à lui pris les devants, et retiré aujourd'hui ses livres d'Amazon. En cause, un partenariat moins fructueux qu'ils l'espéraient. Le président d'EDC, Randall White, explique ce changement radical par la volonté de protester contre la tentative de « prise de contrôle d'Amazon sur l'édition et les autres industries du livre en rendant impossible toute compétition ».

 

L'éditeur réalise près de 13 % de son chiffre d'affaires par la vente en ligne, mais l'essentiel de son activité (64 % l'année dernière) dépend d'un autre circuit de distribution indépendant, « Usborne Books at Home ».

 

EDC a donc plus d'un tour dans son sac. En se retirant du catalogue d'Amazon, l'éditeur entend faire savoir qu'il n'en pâtira pas. Randall White déclare par ailleurs : « En travaillant ensemble, non seulement nous survivrons sans Amazon, mais nous prospérerons". Oyez, oyez...