Coronavirus : en Chine, des livreurs de repas à domicile distribuent des livres

Camille Cado - 09.03.2020

Edition - Librairies - coronavirus librairie - livraison livre coronavirus - Meituan-Dianping chine


Depuis l’épidémie du coronavirus, la Chine doit faire face à d’importantes conséquences économiques dans de nombreux secteurs, dont celui des livres. À Pékin plus de 80 % des librairies physiques ont fermé leurs portes : elles ont alors décidé de s’associer à une plateforme spécialisée dans la livraison de plats à domicile pour pallier la décrue des ventes. 


Un livreur de Meituan-Dianping - Capwiuejooh CC-BY-SA-4.0
 

Pour survivre aux retombées économiques du COVID-19, les librairies de Pékin se sont rapprochées de Meituan-Dianping, une application de livraison de repas à domicile. Ainsi, les établissements pourront prochainement livrer les ouvrages que les acheteurs auront commandés.

Le projet a été initié par la plateforme chinoise en collaboration avec le gouvernement municipal de Pékin. Pour le moment, seules 72 librairies pourront utiliser Meituan-Dianping afin vendre leurs ouvrages et ce, gratuitement, précise la municipalité. 

Les utilisateurs pourront s’approvisionner en livres sur la plateforme « dès la semaine prochaine » a indiqué à son tour la société chinoise.

« En raison de l’épidémie, 80 % des librairies physiques sont fermées » a tenu à rappeler la municipalité aux médias locaux. « Si beaucoup d’entre elles essaient de se lancer dans le e-commerce pour garder leur client, cela ne génère pas assez de revenus substantiels pour les magasins », si bien que les entreprises s’en remettent maintenant au gouvernement pour proposer des solutions plus convaincantes. 
 

À Pékin, les librairies durement touchées par l’épidémie


D’après une enquête menée par la Beijing Institute of Culture Innovation and Communication (BICIC) auprès des 248 librairies basées à Pékin, 60 % d’entres elles ont déclaré s’attendre à une chute de leur chiffre d’affaires de plus de 50 % cette année.

Avec une baisse de la fréquentation des magasins, et donc des ventes, les établissements optent pour d’autres méthodes de vente. 21,8 % des librairies ont déclaré qu’elles ne vendaient désormais que des livres via des canaux en ligne. D’autres utilisent les médias sociaux pour faire de la publicité et ainsi démarcher des clients (48 %). 

La chaine de librairies OWSpace, qui a dû fermer 3 établissements sur les 4 situés en Chine, a même publié sur les réseaux sociaux un appel au don auprès de ses clients pour les aider à survivre. « Le magasin ne peut vendre en moyenne que 15 livres par jour, et plus de la moitié sont achetés par notre personnel. En février, nos revenus chuteront certainement de 80 % par rapport aux années précédentes » a affirmé l’entreprise.

Wu Yanping directeur général des magasins OWSpace a annoncé que l’une de ses librairies collaborerait avec Meituan-Dianping. « Notre magasin de Dongfend est fermé pour le moment. Même s’il rouvre plus tard, le trafic sera fortement ralenti. Grâce à cette plateforme de livraison, nous espérons vendre des livres ainsi que notre café et autre boisson, malgré la fermeture du magasin » a-t-il souligné. 
    
En plus d’inviter les librairies à opter pour des canaux de vente en ligne, la municipalité de Pékin a décidé de soutenir le commerce de livres en payant une partie de leur loyer, mais aussi en récompensant par des subventions les magasins qui restent ouverts malgré l’épidémie. 


via Abacusnews



Commentaires
c'est peut-être une idée à reprendre aussi pour les grandes villes françaises, un site comme place des libraires pourrait mettre ça en place et offrir un service bien plus compétitif qu'Amazon en faisant tourner une flotte de livreurs à vélo qui doivent surtout travailler aux heures de repas sinon
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.