Coronavirus : James Patterson lance une levée de fonds pour aider les librairies

Camille Cado - 03.04.2020

Edition - Librairies - james patterson librairie - generosite patterson librairie - librairie soutien patterson


La situation sanitaire actuelle à des conséquences lourdes sur le secteur du livre. Notamment sur les librairies physiques qui, en plus de ne plus être approvisionnées, sont menacées par une concurrence accrue de la part de la vente en ligne et de la livraison à domicile. Pour les soutenir, l’auteur américain James Patterson a décidé de lancer une collecte de fonds.
 

James Patterson — Blaues Sofa, CC BY SA 2.0

James Patterson est connu pour ses nombreux thrillers, évidemment, mais aussi pour son investissement auprès des librairies. L’auteur américain offre en effet chaque année une subvention de 250 000 dollars à partager entre plusieurs magasins des États-Unis sélectionnés dans le cadre de son programme Holiday Bookstore.

Plus récemment, l’écrivain a également lancé le Young Bookseller Special Achievement Award pour récompenser les jeunes libraires. Alors quand la crise du coronavirus vient mettre en péril les librairies indépendantes américaines, James Patterson ne se fait pas prier pour venir en renfort.

Pour soutenir l’industrie et éviter que certaines boutiques ne tirent le rideau de manière définitive, l’auteur a décidé de faire campagne et ainsi collecter des fonds. L’actrice Reese Witherspoon, l'association caritative Book Industry Charitable Foundation (Binc) et l’American Booksellers Association font également partie du projet.

« Le gouvernement dispose d’un plan de sauvetage de 2,2 billions de dollars qui couvrira toutes sortes d’industries [...] mais personne ne pense aux librairies » a tenu à souligner l’écrivain. « Je pense, et beaucoup de gens seront d’accord avec moi, que les librairies ne sont pas moins essentielles à la société. »
 

Pour lancer la campagne, James Patterson a fait un don personnel de 500 000 $, estimant que c’était le moment le plus important pour aider les librairies : « Si nous le faisons pas maintenant, nous nous réveillerons un jour comme si de rien n’était et nous constaterons avec impuissance la disparition de nombreuses librairies. Si nous agissons maintenant, nous pouvons littéralement les sauver. »

La collecte a lieu sur le site internet www.saveindiebookstores.com et la campagne devrait se dérouler jusqu’au 30 avril minimum, précise PW.



Commentaires
À l'attention de la direction d'Actualitté





Belle initiative... aux États-Unis.



Y a-t- quelque chose de semblable en France ?



J'avoue être un peu agacé par le fait qu'Actualitté relaie des initiative - au demeurant fort louables : saisir gratuitement des manuscrits au profit des bibliothèques publiques, aider les libraires - au profit des institutions étasuniennes, qui ne sont pas les plus démunies puisque fonctionnant au sein de la première puissance mondiale.



Voilà pourquoi je redemande avec insistance que soit relayées, plusieurs fois le cas échéant, les initiatives en faveur des institutions culturelles françaises et francophones (je pense notamment à nos amis africains si dépourvus de ressources matérielles).



Et puis, notre remarquable réseau de librairies que bien des pays européens nous envient est vraiment mis en péril par cette crise : ne cédons pas à notre travers de croire que des subventions de l'État vont tout sauver, surtout en ces temps difficiles où les nécessiteux abondent. Nous autres, amateurs de lecture, parfois " piliers de librairie ", pouvons assurément faire quelque chose : et pour que ce soit plus efficace, il serait utile de diffuser des informations précises sur les actions qui sont entreprises, voire de coordonner les initiatives individuelles.



Dans ce cadre, j'attends qu'Actualitté, publication ayant une bonne audience, joue un rôle qui stimule les initiatives pouvant aider nos " institutions culturelles ", notamment nos librairies.



Mille mercis d'avance !
Quelque chose de semblable en France ? Eh bien, pour le moment, non, nous n'en avons pas entendu parler. Sinon l'article serait déjà paru.

Stimuler les belles initiatives commence par évoque celles qui sont en cours ailleurs, afin de donner des idées : celle de Patterson remonte à plusieurs années, ce n'est ici qu'une manifestation de plus.

Nous diffusons, relayons, informons sur tout ce que nous pouvons. S'il nous manque des informations, il est difficile de jouer notre rôle. Et en attendant que plus d'initiatives semblables fleurissent, et nous en avons déjà recensé quelques-unes – côté Gallica notamment.
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.