medias

Coronavirus : La Lucarne des Écrivains lance un appel à soutien

Camille Cado - 06.04.2020

Edition - Librairies - lucarne des ecrivains - librairie coronavirus enjeux - librairie danger confinement


La situation sanitaire actuelle aura manifestement de lourdes retombées sur les librairies indépendantes. En plus d’avoir fermé, ces commerces n’ont plus accès aux réassorts et sont confrontés à une concurrence accrue de la part de la vente en ligne. La librairie La Lucarne des Ecrivains, située dans le 19e arrondissement de Paris en appelle à la mobilisation de tous pour sortir la tête de l’eau à la fin du confinement.
 

La Lucarne des Écrivains 


Si certains se demandent comment maintenir l’activité pendant cette période de confinement, Armel Louis auteur et gérant de la librairie La Lucarne des Écrivains voit un peu plus loin. « Comment sortir chacun du confinement d’ici plus ou moins deux mois, en gardant sa santé morale, intellectuelle, physique et matérielle ? » s’interroge-t-il dans un courriel consulté par ActuaLitté.

Avec le terrible constat que : « Les librairies seront les premières à disparaître, car elles sont les plus fragiles des commerces, en dépit des annonces faites en faveur des indépendants privés de revenus. »
 

Pour que la librairie puisse rouvrir à la levée du confinement, Armel Louis lance un appel aux dons soit sous forme de crédits-livres récupérables en livres après le confinement, soit sous forme d’achat d’ouvrages édités par La Lucarne des Écrivains.

Il demande également aux personnes qui souhaitent soutenir le magasin d’écrire un mail au président de l’office HLM Paris Habitat — bailleur social qui loue le local à la librairie — ainsi qu’au maire du 19e arrondissement pour l’annulation de ses loyers pendant les mois de fermeture obligatoire.

« Cela vous prendra cinq minutes et cela ne vous coûtera rien. Un moyen simple de pression politique sur nos responsables » précise-t-il.

Un modèle de lettre à leur adressé a été envoyé. Il est restitué ci-dessous dans son intégralité :
 

À l’intention de Roger Madec, Président du conseil d’administration de Paris Habitat à François Dagnaud, Maire du 19e arrondissement de Paris

Messieurs,

Depuis le 15 mars 2020, les commerces « non indispensables » ont dû fermer brutalement leurs portes, suite au confinement général, se retrouvant brusquement privés de revenus. Parmi ceux-là des commerces de proximité dont Paris Habitat est le bailleur.

Les commerces culturels, et les librairies en particulier, n’y résisteront pas, car ils sont les plus fragiles, face à des charges fixes comme les loyers, en dépit des annonces d’aides ou de prêts. C’est pourquoi un geste fort de la part de Paris Habitat, dont vous êtes le Président, peut sauver ces lieux créant un lien social quotidien indispensable :

L’annulation totale et immédiate des loyers commerciaux durant la fermeture contrainte (mars, avril...), car un simple report de loyers ne ferait qu’alourdir leurs dettes.

Je tiens à attirer votre attention sur La Lucarne des Ecrivains dont vous êtes le bailleur, une librairie, mais aussi un lieu de rencontres, d’expositions, d’éditions et de livres originaux dans un quartier défavorisé.

Je vous demande donc, en tant que soutien de cette librairie, à faire votre possible pour exonérer totalement ce commerce dans le cadre de vos fonctions.

Bien à vous,

Signature



La lettre est à personnaliser et à envoyer aux mails suivant : roger.madec2@paris.fr et francois.dagnaud@paris.fr avec la Lucarne des Écrivains en copie cachée. Voici leur adresse email : lalucarnedesecrivains2@gmail.com.



Commentaires
J'ai écrit aux intéressés ci-dessus, qui m'ont déjà répondu, semblent parfaitement au courant du dossier et favorables à la demande du libraire.
Il faut que les librairies vivent. Elle ne doivent pas être les victimes de cette effroyable épidémie!Nous avons besoins d'eux, nous les lecteurs et les auteurs réunis dans un même besoin...sauvons les librairies elles sont la nourriture intellectuelle dont l'humain à besoin pour vivre... que serait une ville sans librairie???????

Une ville sans âme!!!
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.