Coronavirus : où commander ses livres (en évitant Amazon) ?

Antoine Oury - 13.03.2020

Edition - Librairies - Coronavirus livres - librairies coronavirus - coronavirus amazon


La France, comme d'autres pays du monde, a adopté des mesures drastiques face à la propagation du coronavirus, désormais à l'origine d'une pandémie mondiale. La limitation des rassemblements et des déplacements laisse craindre des jours difficiles pour les commerçants, y compris pour les librairies. Pourtant, les mesures de confinement sont aussi propices à la lecture : voici quelques pistes pour commander et se faire livrer des ouvrages, sans profiter à une multinationale...

Interlibrary Loan
(photo d'illustration, Edna Winti, CC BY 2.0)


librairiesindependantes.com

Portail mis en place par le Syndicat de la Librairie française (SLF), librairiesindependantes.com réunit plusieurs autres plateformes mutualisées par des librairies. Si le moteur de recherche s'avère parfois un peu capricieux, les résultats affichent les librairies de proximité qui possèdent l'ouvrage recherché, avec la possibilité de se géolocaliser ou d'indiquer un code postal.

Il est possible de commander le livre lorsqu'il n'est pas en stock dans la librairie voulue, et le site indique si l'établissement propose uniquement le retrait en magasin ou peut livrer l'ouvrage à domicile.

Accéder à la plateforme librairiesindependantes.com

Place des Libraires, Lalibrairie.com, Les libraires ensemble, leslibraires.fr, Initiales

Toutes ces plateformes mutualisées rassemblent des centaines de librairies indépendantes, unies pour apporter un service plus rapide et plus complet. Le fonctionnement est proche de celui du portail commun librairiesindependantes.com, mais les différents sites effectuent aussi un travail de sélection et de valorisation qui peut être utile lorsque l'on ne sait pas trop quoi lire...

Accéder aux plateformes Place des Libraires, Lalibrairie.com, Les libraires ensemble, leslibraires.fr, Initiales

Livre-Rare-Book

Doté d'une nouvelle version, le site Livre-Rare-Book permet d'acheter des livres d'occasion et des livres rares à plus de 500 libraires de toute la France, avec un catalogue qui revendique près de 4 millions de titres. Petit détail qui a son importance, le site ne centralise pas les règlements, mais propose de mettre en contact acheteur et libraire, pour que ce dernier gère lui-même la commande, l'ajout des frais de port et le règlement. Ceci pour permettre aux libraires de « faire leur travail de libraire ».

Accéder à la plateforme Livre-Rare-Book

Emmaüs

La librairie solidaire d'Emmaüs propose un large choix de livres d'occasion, dans tous les genres et tous les formats. Bien entendu, un achat sur la plateforme permet de financer les actions caritatives de l'association, ainsi que l'insertion professionnelle et l'emploi au sein des librairies solidaires Emmaüs.

Accéder à la plateforme livre d'Emmaüs

RecycLivre

Pour acheter d'occasion, la plateforme RecycLivre propose une offre très importante, avec la possibilité d'être livré à domicile (l'expédition est déjà incluse dans le prix de vente du livre indiqué sur le site). La société revendique par ailleurs le versement de 10 % de ses revenus nets à des associations et des programmes d'action de lutte contre l'illettrisme.

Accéder à la plateforme RecycLivre

Bubble

L'application Bubble, axée sur la bande dessinée, les comics et les mangas, propose de constituer sa bibliothèque de titres et d'acheter des exemplaires via son interface. Les ouvrages sont envoyés à domicile ou peuvent être retirés en librairie, et l'application travaille avec une centaine de libraires indépendants de France.

Accéder à la plateforme Bubble

Original Comics

Pour les amateurs de comics, en version originale ou non, cette plateforme, gérée par la librairie parisienne du même nom, est un incontournable. Il est possible de retrouver un large catalogue, en neuf ou occasion, avec une livraison à 1 centime à partir de 29 € d'achat. Il est là aussi possible de retirer ses achats sur place ou de se faire livrer à domicile.

Accéder à la plateforme Original Comics

Lire en numérique

Pour profiter d'un livre immédiatement, depuis chez soi ou ailleurs, le numérique reste une solution très pratique. Dans ce domaine, il est possible de réviser ses classiques en se plongeant dans des ouvrages gratuits du domaine public, mais aussi d'acheter les dernières parutions auprès des libraires indépendants ou de sociétés françaises. Citons parmi ceux-ci leslibraires.fr ou ePagine.


Commentaires
Cette société prétend avoir inventé un concept révolutionnaire qui éviterait de jeter des livres alors que les bouquinistes depuis toujours s’occupent de les acheter, les trier avec discernement et les valoriser.

Recyclivre, ne disposant pas de personnel compétant dans le domaine du livre, utilise un logiciel qui choisit les livres qui doivent être « sauvés » et ce uniquement en fonction du prix auquel il se trouvent déjà sur internet, qu’importe leur contenu. Ceci fait que des centaines de millier de livres appartenant au patrimoine français sont impitoyablement détruits et particulièrement ceux n’ayant pas de code-barre donc les plus anciens. Voilà que le sort des livres est confié aux mains d’un robot.

Un système similaire est utilisé pour la revente des livres sur Amazon , où Recyclivre réalise 70
Excellent commentaire...vous avez tout dit ! Puissiez vous être lu et entendu ! Savez vous qui est derrière ce groupe ? Les employés quant à eux sont totalement incompétents...
Euh... Mathieu, tu as oublié de copier-coller la première ligne de l'avis que tu as laissé sur Amzon en novembre 2019/

https://sellercentral.amazon.fr/forums/t/recyclivre-limposture/243239

"Je suis gérant d’une petite librairie d’occasion et bouquiniste depuis de très nombreuses années."

C'est juste pour qu'on puisse se faire une idée objective.
c'est vrai 'anonyme '
(suite)où Recyclivre réalise 70 % ses ventes . Un logiciel ajusteur de prix modifie les tarifs automatiquement suivant qu’il se trouve un concurrent comme (Momox ou Ammareal par exemple) utilisant le même système. Un livre peut donc voir son prix passer en quelques jours de 30€ à 0,99 €. Ceci fait que de nombreux ouvrages qui pouvaient auparavant se trouver chez les bouquinistes deviennent non rentables pour la vente et seront donc à l’avenir mis à la benne ; même par Recyclivre qui aura contribué à les dévaloriser.* Mise à part cette façon de procéder, pouvant être justifiée par l’énorme quantité de livres traités, Il me semble que la société Recyclivre instille l’idée qu’elle serait une association à but humanitaire et écologique, alors qu’elle est une entreprise commerciale comme une autre. Le fait qu’elle reverse un certain pourcentage de ses ventes à des associations humanitaires, n’en fait pas pour autant une association à but non lucratif, de nombreuses autres entreprises en font autant sans en faire un argument publicitaire. Quand on regarde leurs offres sur Amazon la phrase « Merci, votre achat aide à financer des programmes de lutte contre l’illettrisme» porte à penser qu’on a affaire à une entreprise humanitaire. On retrouve cette ambiguïté tout au long de leur page web, par exemple ils se targuent de venir chercher les livres en voiture électrique faisant ainsi l’admiration de leurs fans alors que les commandes internet sont expédiées par transporteur, donc par camions polluants et emballées dans du plastique, mais cet aspect des choses est occulté. Le compte d’arbres soi-disant sauvés me semble aussi fallacieux : On donne à croire que la fabrication de papier est destructrice de forêts alors que l’industrie papetière utilise essentiellement les sous-produits d’abattage des arbres (branches et morceaux de bois inutilisables) et ceux des scieries et menuiseries qui autrement seraient brûlés. Même au cas où des arbres seraient quand même coupés n’oublions pas que les forêts sont gérées et que de nouveaux arbres sont replantés.* En ce qui concerne le bilan carbone notons que Recyclivre fait transformer des tonnes de livres en pâte à papier et que cela aussi a un impact sur l’environnement ; tout comme la vente en ligne, très énergivore. Donc il n’est pas du tout sûr que ce bilan soit si exemplaire. Cette société pourtant est encensée par tous les médias et réseaux sociaux et bénéficie d’une publicité gratuite d’un niveau jamais atteint pour une entreprise commerciale. J’ai du mal à comprendre cet engouement pour une entreprise pratiquant une politique commerciale aussi agressive et pour le moins sujette à caution. De très nombreuses associations et commerces pensant de bonne foi œuvrer pour le bien commun se mettent à récolter gratuitement des livres pour Recyclivre, c’est autant de main d’œuvre gratuite pour cette société. D’autre part on instille dans l’esprit des gens que les livres sont des encombrants dont il faudrait à tout prix se défaire. Auparavant les gens conservaient leurs livres durant des années et se les transmettaient de génération en génération. Quand les héritiers ne désiraient pas garder les livres de leurs parents ils les proposaient à la bouquinerie de leur quartier ou les donnaient à une association humanitaire. Rares étaient ceux qui les jetaient à la poubelle comme on essaie de nous le faire croire. Recyclivre traite les livres comme n’importe quel autre produit. Si le livre n’est plus rentable à la vente il faut le transformer en pâte à papier, mais un livre ce n’est pas que du papier, c’est aussi un contenu me semble t’il. Imaginez si Recyclivre avait vécu au cours des siècles passés, combien d’œuvres aujourd’hui reconnues comme faisant partie de notre patrimoine culturel auraient aujourd’hui disparues. Jugeant sans doute que les bibliothèques françaises deviennent de moins en moins intéressantes à exploiter les « sauveurs de livres » comme ils se qualifient eux-mêmes s’attaquent maintenant au patrimoine espagnol.
Il existe aussi des petites librairies BD/Comics/Managas en ligne indépendantes comme Attilan Comics : https://www.attilancomics.com/fr/
Pour rebondir sur la promotion faite à recyclelivre dans le paragraphe livres d'occasions. Pour commander en ligne un un livre d'occasion , allez sur livre.rare.books site français regroupant une profession : les bouquinistes ou libraires de livres anciens, et non une seule entreprise. Voilà ce que le site comme Actualitte devrait proposer : un choix de professionnels connaissant leur métier et non une seule entreprise ne respectant pas l'objet livre. Ou comment faire gratuitement de la publicite pour une seule entreprise face à une profession entière pour un site qui se dit défendre les librairies...
Méthoes draconiennes, drastiques est un anglicisme dans ce sens (drastique - purgatif en français)
Horrible, effarant.... RECYCLELIVRE!!

merci pour toutes ces informations. Je sais maintenant où vont les livres qui sont choisis et achetés dans les Librairies sans Frontières. Transformer un outil de découverte en un outil monétaire,donne à penser que ces vendeurs n'ont aucun amour pour les livres et leurs auteurs.
Bonjour !

Alors nous ne reprenons pas les livres de Bibliothèques Sans Frontières, par contre RecycLivre a fait dons d'ouvrages à cette association. Mais cela est plus simple de penser toujours négativement smile !
Il y a aussi https://www.livrenpoche.com/ , livres d'occasion vendus par une société coopérative, entreprise d'insertion à but non-lucratif !
Pour éviter Amazon, et Recyclivre dont je confirme que ce ne sont pas des "libraires", j'ai également ma petite librairie en ligne à cette adresse : https://www.librairielaroserouge.fr/
Bonjour,

vous citez encore les mêmes.

Livrenpoche.com existe depuis plus de 18 ans, propose 320 000 livres d'occasion et quelques DVD. Le site appartient à la SCIC Book Hémisphères, à but non lucratif, entreprise d'insertion de 20 salariés, sans aucune sous traitance (suivi social, expédition, etc..) Tout est fait en interne, en Bretagne.

On a sûrement des défauts mais peut-être serait-ce intéressant de venir nous rendre visite pour juger.

A bientôt.
Merci pour votre information !
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.