Coronavirus : premières ripostes des libraires en France

Nicolas Gary - 15.03.2020

Edition - Librairies - librairies coronavirus - commerces livraison livres - virus COVID19 France


L’annonce de la fermeture des librairies, ne répondant pas aux critères du gouvernement de « commerces essentiels », a provoqué de multiples réactions. Entre consternation, désespoir et résignation, certains établissements parviennent à trouver des échappatoires. 

Librairie La Manoeuvre - Paris Xie
ActuaLitté, CC BY SA 2.0 (librairie La manoeuvre, XIe, Paris - photo d'illustration)
 

Il y a tout d’abord cette libraire de Charente, basée à Ruffec, dont la vidéo est devenue virale, particulièrement suivie dans l’interprofession. Pauline Fouillet, gérante de Livres et vous, en larmes, affirmant : « Je ne sais pas à quelle sauce sera mangée la librairie suite à cela. […] Je ne sais pas ce qui va se passer, quelles aides nous aurons, si nous en aurons. »
 

Selon les informations de ActuaLitté, le ministère de la Culture planche depuis quelques jours sur un projet de soutien aux éditeurs ainsi qu’aux libraires. Aucun élément concret n’a encore été communiqué, mais certainement avec l’accélération des mesures de lutte contre la propagation du virus, les annonces sortiront.
 
Et puis, on trouve celles qui sont entrées en résistance : La place ronde, à Lille, annonce qu’à compter du 17 mars, et ce, tant que les déplacements sont autorisés, un « drive-in » sera mis en place. Il suffit de passer commande via les réseaux ou par mail, et de venir « retirer à pied, à vélo, en voiture devant la librairie votre commande. Paiement par CB ou par chèque ». 

Et d’ajouter : « Les livraisons de biens non prioritaires étant arrêtées, seuls les livres en stock dans la librairie pourront être obtenus tout de suite. »
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

SITUATION EXCEPTIONNELLE : ORGANISATION EXCEPTIONNELLE ! Place Ronde vous propose à partir du mardi 17 mars 2020 et tant que les déplacements sont autorisés : - La mise en place d’un « drive-in » devant Place Ronde. Vous commandez via Facebook, Twitter, Instagram, par mail place-ronde@orange.fr sans minimum de commande et vous venez retirer à pied, à vélo, en voiture devant la librairie votre commande. Paiement par CB ou par chèque. - Vous ne pouvez pas vous déplacer : nous vous proposons la livraison gratuite à domicile pour les villes de Lille et communes limitrophes, à Armentières, La Chapelle d’Armentières, Nieppe - à partir de 50 € d’achats. Paiement en espèces, CB ou chèque. Les livraisons de biens non prioritaires étant arrêtées, seuls les livres en stock dans la librairie pourront être obtenus tout de suite. Les commandes pour les ouvrages non disponibles sur place seront notées si vous le souhaitez. Bouquinement vôtre ! Fabienne #placeronde #lille #librairie #situationexceptionnelle #organisationexceptionnelle #livre #commerce #lecture #livraisonsdomicile #drivein #ilfautvivre #books #bookshop #bookstore #bookstagram #bookstagrammer #instalivre #livrestagram @lavoixdunord @nordeclair @livreshebdo @magazinelire @melcommunity59 @lille_france

Une publication partagée par Place Ronde (@placeronde) le

 

Quand la presse vient au secours


À Nancy, le Hall du livre a opté pour une autre solution : attendu que les lieux de distribution de la presse relèvent des « commerces indispensables », selon l’arrêté du 14 mars, la librairie profite de son point de vente. 

Les commandes sont ainsi encouragées depuis le site internet, avec un retrait des achats sur le rayon presse, à compter du moment où les articles sont disponibles. Une livraison par Colisimo, sous réserve que le service soit maintenu, est également proposée, indique l’établissement via Facebook.
 

Livraison et service minimum


Du côté parisien, le réseau Librest a décidé de mettre en place deux alternatives, sujettes aux modifications que le gouvernement pourra introduire. Il s’agira d’un système de retrait, après achat en ligne : les clients pourront alors se déplacer pour venir sur le pas de porte retirer leurs ouvrages, entre 17 et 19 h.

Une livraison gratuite sera proposée à partir de 50 € d’achat. « Si vous êtes confinés à domicile, nous pouvons vous livrer dans votre boîte aux lettres (selon accessibilités de votre immeuble) et cela gratuitement (pas de livraison en dessous de 50 €, mutualisez vos commandes avec vos voisins !) mais dans un rayon d’1 km autour de la librairie (ce sont les libraires qui vous livrent) », indique le groupement de libraires parisiens.
 
L’idée, nous indique-t-on, est de n’avoir que le minimum de personnel en back office dans les établissements pour traiter les commandes. Seuls les stocks existants seront commercialisés : « La situation est difficile, et nous allons encourager les clients à faire des achats groupés pour faciliter les livraisons, et que tout le monde opte pour une approche vertueuse. »

Tous les libraires ne proposeront pas forcément ces deux options, « mais tant qu’Amazon peut livrer, alors nous le pourrons aussi ».
 

La jeunesse dévalisée ; Titeuf en renfort


Fait étonnant, ce samedi 14 mars, plusieurs librairies parisiennes ont connu un afflux de ventes considérables. Certaines évoquent des paniers moyens de 30 à 40 % supérieurs, avec des rayons jeunesse littéralement dévalisés — certainement en prévision des périodes que les parents seront amenés à passer avec leurs enfants.

Et parce que l’humour, politesse du désespoir, il faut probablement saluer Titeuf et son créateur Zep, pour cette vidéo pédagogique et drôle. Une manière d’expliquer simplement et efficacement comment se comporter…
 


 
 

mise à jour 16 mars - 9h45 : 


Le Syndicat de la librairie française assure être en relation avec le ministère de la Culture pour définir le périmètres des aides et soutiens qui pourront être débloqués pour les libraires. Quelques premiers conseils et mesures sont cependant délivrés.



Commentaires
Contrairement à ce que disent les commentateurs, l'arrêté du 1er ministre qui est seul à avoir une portée juridique, stipule que les centres commerciaux seuls sont fermés. Les librairies indépendantes peuvent rester ouvertes. Pour l'instant.

Si les tabac-presse

sont ouverts, il est cohérent que les librairies le soient.
Whisper, si vous avez lien vers cet "arrête du 1er ministre" qui stipule etc, je suis preneur. Parce que le seul arrêté de fermeture que je connaisse est celui du ministre de la Santé, que vous trouverez ici https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=87E243975E350306A5149C1838E5307C.tplgfr36s_1?cidTexte=JORFTEXT000041722917 et dans lequel ce qui savent lire trouvent ce qui suit :

« Considérant que le respect des règles de distance dans les rapports interpersonnels est l'une des mesures les plus efficaces pour limiter la propagation du virus ; qu'afin de favoriser leur observation, il y a lieu de fermer les lieux accueillant du public non indispensables à la vie de la Nation tels que les cinémas, bars ou discothèques ; qu'il en va de même des commerces à l'exception de ceux présentant un caractère indispensable comme les commerces alimentaires, pharmacies, banques, stations-services ou de distribution de la presse ; que compte tenu de leur contribution à la vie de la Nation, les services publics resteront ouverts y compris ceux assurant les services de transport ; »
Toujours pour Whisper (et ceux qui croiraient à sa fakenews), une mise à jour (avec un lien vers l'arrêté mis à jour) https://www.lemonde.fr/economie/article/2020/03/16/coronavirus-la-liste-des-commerces-autorises-a-ouvrir-publiee-au-journal-officiel_6033211_3234.html

Toujours pas de librairies dans la liste. (Je n'y vois plus les tabacs, par contre)
Ma famille est originaire de Ruffec, bise au pays kiss
Ruffec c'est en Charente pas en Charente-Maritime...
L'erreur est corrigée et le rédacteur renvoyé à ses cours de géographie !

Merci
Je suis désolée que l on ferme les librairies. Chez moi à Bourges ils ont aussi fermé la médiathèque. Heureusement samedi j ai fait le plein de livres. Marie
Bonjour à chacune et à chacun,

Merci d’avoir repris ici mon initiative. Cependant, je ne rentre aucunement « en résistance ». J’essaie de conserver un lien entre nous sans opportunisme et adapter l’activité de Place Ronde à la situation de crise à laquelle nous devons à titres personnel et professionnel faire face. Je vous remercie de bien vouloir corriger cette petite maladresse.

Concernant la fermeture des librairies et l’arrêté du samedi 14 mars s’il est noté les ERP « centres commerciaux » sans précision particulière des autres commerces, il a bien été dit que « les commerces non essentiels à la vie de la nation » devaient être fermés. Et les librairies en font partir à l’exception de celles qui vendent de la presse. Les avocats se sont emparés de la lecture de ce texte et l’ont analysé sur les réseaux sociaux. Je vous invite à lire leurs analyses ainsi que les annonces du Syndicat de la Librairie française. Notre fermeture sine die ne fait aucun doute.

Je vous souhaite une bonne journée.

Prenez soin de vous.

Fabienne van Hulle - Place Ronde Lille
Pour info, l’arrêté à été complété par un second hier qui est oublié aujourd’hui au JO, la mention magasins de vente à bien été ajoutée dans la catégorie M
En complément de mon message précédent voici l’arrêté paru ce matin au JO





https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000041723302&categorieLien=id
faite comme moi prebez vos livre sur la kindlle en plus il sobt moins cher
Les jambes avant la tête? C'est bien connu que la nourriture de l'esprit est quantité négligeable, voire dangereuse parfois. On peut toujours heureusement commander au libraire...ou se fournir au "passe-livre".
Que dire aussi des maisons d'éditions régionales ??? J'ai des nouveautés parues au 12 mars, le 16 mars = librairies fermées !

les factures arrivent, l'imprimeur voudra être payer en temps et en heure.

nous n'avons pas la trésorerie pour subvenir à tous ces tracas ! Que faire ?

Il en va aussi de la survie de l'édition régionale qui fait vivre de très nombreux libraires, maisons de la presse.
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.