Coup dur pour les éditions Panama, en redressement judiciaire

Clément Solym - 06.01.2009

Edition - Société - éditions - panama - redressement


Cela circulait comme une rumeur honteuse dans les coulisses de l'édition et nous l'avions évoqué dans un bilan des licenciements dans le monde de l'édition, mais la mauvaise passe de l'éditeur Panama s'est concrétisée au plus mal. Pourtant, lors du Salon du livre jeunesse, le stand et son éditeur affichaient une certaine sérénité et occupaient un espace plutôt important.

En effet, confirmant les bruits de couloirs, le tribunal de commerce de Paris avait nommé un administrateur judiciaire pour prendre en charge la maison et au terme de quatre mois d'observations à partir de décembre, une décision finale sera prise. Une période qui n'est pas définitive puisque, comme le rappellent nos confrères de Livres Hebdo, elle pourra être reconduite.

Jacques Binsztok, fondateur et PDG de la maison, ancien du Seuil, a donc vu Panama placée en redressement judiciaire le 22 décembre dernier. Si plusieurs partenaires potentiels existent, explique-t-il, il faut avant tout parvenir à une solution avant l'automne pour remonter la pente.

Livres Hebdo précise d'ailleurs que cette situation permettrait de couper les ponts avec Editis, dont la filiale Interforum assure la distribution des 90 titres publiés annuellement. En effet, au lancement de la maison, Editis avait engagé un investissement à travers un contrat liant le diffuseur et la maison jusqu'à fin 2008.