Couperin obtient une baisse de tarif pour les revues de Springer Nature

Antoine Oury - 17.10.2018

Edition - Economie - Couperin Springer Nature - Springer Nature revues - Couperin abonnement


Dans un communiqué, le consortium Couperin se félicite d'un accord passé avec l'éditeur Springer Nature autour du tarif d'acquisition pérenne de ses revues. D'une durée de 3 ans, le contrat rend compte d'une baisse de 5,55 % à 5,95 %, après 21 mois de négociation.


Springer Nature - London Book Fair 2018
(photo d'illustration, ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

Les membres du consortium Couperin avaient chargé les négociateurs de trouver de nouvelles conditions contractuelles avec l'éditeur Springer Nature, qui reflèteraient de manière plus juste la situation à laquelle font face les bibliothèques universitaires. En effet, ces dernières se retrouvent confrontées au « double paiement » pour des revues hybrides, qui mettent en œuvre la publication scientifique traditionnelle et l'accès ouvert.

 

L'accès ouvert, ou open access en VO, est ainsi mis en place par certains éditeurs moyennant des frais de publication, les fameux APC, qui viennent s'ajouter au prix de l'abonnement à telle ou telle revue. 

 

Sous le nouvel accord, 1121 revues seront disponibles, un peu moins qu'auparavant, « des titres non significatifs pour la recherche française ayant été soustraits à la collection ». Couperin précise bien que si l'on parle d'abonnement aux revues, il s'agit bien d'une acquisition pérenne, avec transfert de contenus vers la plateforme nationale PANIST.

 

« L’évolution tarifaire comporte plusieurs options, toutes caractérisées par une baisse des tarifs : une option avec une baisse de 6,5 % en 2018 suivie d’une hausse de 0,5 % et 0,75 % en 2019 et 2020 et une option avec une baisse continue sur 3 ans de 2,5 %, 3 % et 3,5 %. Des dispositifs spécifiques ont été prévus pour les établissements qui ne renouvelleront leur abonnement qu’à compter de 2019 », précise le consortium dans son communiqué.

 

L’accord d’une durée de 3 ans se traduira à son terme par une baisse des tarifs de 5,33 % pour l’option 1 et de 8,74 % pour l’option 2, la baisse par rapport à une offre à coût constant sur les trois années est de 5,95 % et 5,55 % respectivement pour les options 1 et 2, calcule le consortium, qui invite ses membres à faire part de leur choix.

 

Prix, accès, usages : une étude d'impact
des licences nationales

 

Selon Couperin, l'accord finalisé après 21 mois de négociation ouvre « une ère de décroissance des coûts et constitue une étape, qui devra s’accompagner d’une réflexion entre les établissements d’enseignement supérieur et de recherche d’une part et entre le consortium et l’éditeur d’autre part, pour construire des modèles de diffusion de l’information scientifique qui prennent en compte à la fois les impératifs de la science ouverte et le consentement des établissements à payer pour acquérir des contenus produits par les chercheurs et commercialisés par les éditeurs ».




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.