Courtney Love, après la biographie maudite, la plainte de l'auteur

Nicolas Gary - 02.05.2015

Edition - Justice - Courtney Love - biographie vie privée - plainte éditeur auteur


Délaissant le groupe Hole où elle s'était engagée, Courtney Love, ex-compagne de Kurt Cobain, s'était lancée dans l'écriture d'une autobiographie. De quoi en dire un peu plus sur sa relation avec celui qui fut le symbole du mouvement grunge. Mais l'auteur qu'elle avait engagé en 2010, William Morrow, vient de porter plainte à la cour de district sud de New York. 

 

Courtney Love / Hole

Stephen Eckert, CC BY 2.0

 

 

En février 2014, Anthony piétinait d'impatience : « Le livre que j'ai écrit avec Courtney est dans l'antichambre, attendant sa sortie, et c'est certainement la plus grande chose que je n'ai jamais faite avec quelqu'un. » Difficile de croire que la Lune de miel se consumerait, un an plus tard, devant les tribunaux. 

 

 

Pourtant, Courtney Love a renvoyé tout bonnement le livre en avril de la même année, considérant que le biographe avait abusé de ses confidences, histoires et d'écrire à HarperCollins, son éditeur : « Gardez votre putain d'argent. Je préfère garder mes amis. » L'histoire de cette autobiographie se complique donc, alors qu'elle devait paraître à l'automne 2012. 

 

La situation vrille définitivement un an plus tard, quand le ghostwriter décide qu'il n'a pas perçu assez d'argent pour son travail. Si William Morrow reconnaît avoir bien perçu 100.000 $ pour le projet, il réclame 200.000 $ supplémentaires, sur la base des 200.000 $ d'avance sur droit que l'éditeur garantissait à Courtney. 

 

Or, depuis longtemps, le manuscrit provisoirement nommé The Girl With the Most Cake, ne semblait pas emballer la chanteuse. Dès le mois d'avril 2014, elle parlait de « désastre », de « cauchemar », et avait exigé que le récit s'arrête à l'année 2006. « Ce que s'est passé à partir de 2006, c'est ma vie personnelle. J'ai été discrète sur ce point depuis cette époque, et je veux que cela continue. »

 

Selon la plainte, Courtney love aurait déjà reçu 400.000 $ sur une avance de 1,2 million $. L'auteur y dénonce également les multiples absences de Courtney Love, inexpliquées, impliquant qu'elle-même ne s'était pas montrée « raisonnablement disponible pour Bozza durant plusieurs mois ». Pour l'instant, l'éditeur HarperCollins n'a pas répondu aux demandes de commentaires.