medias

Covid-19 : l'édition européenne appelle au soutien des institutions

Antoine Oury - 26.03.2020

Edition - International - Covid-19 edition - editeurs union europeenne - coronavirus edition livres


Toutes les composantes de la chaine du livre sont touchées par le coronavirus, et, en conséquence, se tournent vers les pouvoirs publics, pour soutenir des maillons plus faibles. Cet appel s'adresse également aux institutions européennes, par le biais de la Fédération des éditeurs européens (FEE), qui expédie un courrier à Ursula von der Leyen, présidente de la Commission européenne, et Mariya Gabriel, commissaire à la Culture de la Commission.

Berlaymont_Commission_Europeenne
(photo d'illustration, Gérard Colombat, CC BY 2.0)


La Commission européenne n'est pas la seule concernée par la missive : David Sassoli, président du Parlement européen, Sabine Verheyen, présidente de la commission de la culture et de l'éducation du Parlement, ainsi que, potentiellement, tous les chefs des États membres pourront y trouver des mesures explicitées par la Fédération des éditeurs européens pour soutenir et préserver la filière pendant et après la crise sanitaire.

Alors que le coronavirus contraint les librairies et bibliothèques à fermer leurs portes, les maisons d'édition à ralentir leurs activités, la chaine du livre se mobilise malgré tout, à travers différentes initiatives, pour maintenir un lien, à l'aide des réseaux sociaux ou de la lecture numérique. Pour autant, « [l]'impact de la crise actuelle sur les industries culturelles est sans précédent et plus grave que dans d'autres secteurs économiques, pour une raison très simple : la culture se construit sur les relations sociales dans les librairies, cinémas, théâtres, musées », souligne la FEE.

Parmi les mesures que réclame la Fédération, la mise en place de prêts par la Banque centrale européenne, pour permettre aux éditeurs à court de trésorerie de parer au plus urgent. Le budget du programme « Europe créative », qui apporte un soutien financier à différents projets culturels, « doit voir son budget doublé, au minimum », demande la fédération, « ainsi que le Parlement l'avait approuvé lors de la dernière législature ».

Un autre programme, Horizon Europe, consacré à la recherche et à l'innovation européennes, doit également voir son budget consacré à la culture revu à la hausse : droit d'auteur, accessibilité et intelligence artificielle doivent compter parmi les sujets les plus soutenus, pour éviter « d'affaiblir la compétitivité de l'industrie européenne à l'international ».

D'ici le mois de janvier 2021, la Fédération des éditeurs européens souhaite voir la mise en place d'un programme de subventions spécialement orienté vers le livre, à l'image du sous-programme MEDIA d'« Europe créative », qui soutient le secteur audiovisuel pour le développement, la distribution et la promotion de son travail.

L'application de la directive sur le droit d'auteur et la création d'un marché unique numérique doit rester un objectif prioritaire de la Commission et des États membres, affirme le courrier de la FEE, qui rappelle quelques préoccupations des éditeurs et ayants droit : éviter l'élargissement des exceptions au droit d'auteur, taxer les multinationales du web, responsabiliser les plateformes, favoriser l'interopérabilité et limiter les possibilités de fouille massive des données en l'absence de licence.

Le courrier est disponible en intégralité ci-dessous.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.