CreateSpace : l'impression à la demande d'Amazon pour l'Europe

Clément Solym - 18.05.2012

Edition - International - CreateSpace - impression à la demande - Amazon


L'outil de création de livres pour auteurs autoédités vient de sortir chez Amazon, à destination de toute l'Europe. CreateSpace est accessible depuis le 17 mai, et maintenant, il est possible de diffuser les créations de l'esprit au Royaume-Uni, en France, Allemagne, Italie et aux États-Unis. Des livres, toujours plus de livre. Ou plutôt, une offre, toujours plus d'offres…

 

Le responsable de CreateSpace est plutôt enthousiaste. Avec cet outil, des millions de nouveaux clients pourront être touchés par l'offre de milliers de nouveaux livres imprimés à découvrir. De quoi contenter celles et ceux qui ne souhaitent pas recourir au livre numérique pour lire, et préfèrent encore le confort du papier sous leurs doigts. 

 

Le service CreateSpace passe par un outil d'impression à la demande, maîtrisé par Amazon d'un bout à l'autre, et la création d'un livre ne se fait qu'en fonction d'un achat effectué.

 

 

 

Pour l'heure, Amazon ne présente aucun chiffre sur le nombre de titres qui seront ainsi commercialisés, en version imprimée. Il faudra évidemment passer par le service Kindle Direct Publishing, qui permet la vente de versions numériques, avant de pouvoir commercialiser la version imprimée. Laquelle sera vendue au travers de toutes les plateformes allemande, britannique, espagnole et italienne.

 

Le montant des revenus pour le créateur reste dépendant du nombre de pages du livre, ainsi que de l'emploi de la couleur par exemple. 

 

CreateSpace, auparavant baptisé BookSurge, avait provoqué la colère des éditeurs, en inventant le chantage à l'édition.  

BookSurge est un service d'impression de livre à la demande et d'autopublication qu'Amazon a acheté en 2005. Et les éditeurs ont reçu de ce site une proposition qu'ils aimeraient refuser... mais dont ils sentent bien qu'ils ne le pourront pas.

Une proposition qui a d'ailleurs tous les aspects de la prise d'otage, voire du simple chantage : soit les sites proposant de l'édition à la demande passent par une réalisation du livre via BookSurge, soit l'achat des titres via un simple clic sur Amazon sera tout bonnement impossible. On ne manquera pas de s'inquiéter en repensant à l'initiative CreateSpace et aux dangers qu'elle pourrait renfermer...

 

Une attaque agressive sur l'utilisation de l'impression à la demande, qui excluait toute forme de concurrence, en contraignant à l'utilisation du service d'Amazon, à l'exception de tout autre. 

 

En matière de distribution dans les librairies, il ne faut toutefois pas rêver : les livres ne seront vendus qu'au travers des outils Amazon. Et encore faudrait-il que l'autoédition puisse séduire les lecteurs européens de la même manière qu'elle a su conquérir les lecteurs étasuniens.