Création d'une Bibliothèque Numérique du Moyen-Orient

Antoine Oury - 23.12.2016

Edition - Bibliothèques - Bibliothèque Numérique du Moyen-Orient - Axiell CLIR - Moyen Orient numérique


L'organisation américaine à but non lucratif CLIR, pour Council on Library and Information Resources, travaille avec les bibliothèques, centre d'archives et autres institutions garantes de la mémoire pour améliorer les stratégies de conservation et de recherche. C'est dans cette perspective que le CLIR met en place une Bibliothèque Numérique du Moyen-Orient.

 

Relief, Persepolis

À Persépolis, en Iran (Zach Ho, CC BY-NC-ND 2.0)

 

 

La DLME (Digital Library of the Middle East) combinera un inventaire et des images numériques d’objets culturels en provenance du Moyen-Orient et gérés par des organismes culturels régionaux, ainsi que du matériel numérisé ayant trait au patrimoine culturel du Moyen-Orient et conservé dans le monde entier.

 

En outre, des campagnes de numérisation à grande échelle seront menées à travers le Moyen-Orient pour élargir le périmètre des collections numérisées disponibles. Des images et de brèves descriptions extraites de la DLME seront mises à la disposition du public selon certaines conditions, afin d’encourager une meilleure compréhension du legs culturel de cette région du monde.

 

Les inventaires et les ressources pédagogiques ainsi créés permettront le développement d’une recherche de haut niveau dans la région. Grâce à ses images en haute résolution et à la description détaillée des provenances et de la propriété des œuvres, cette bibliothèque numérique multimédia permettra de retracer l’origine et les mouvements d’objets historiquement importants. La DLME participera ainsi à la lutte contre le pillage et les trafics illicites.

 

Pour la constitution de cette bibliothèque numérique, le CLIR travaillera avec Axiell, fournisseur mondial de logiciels de gestion de collections pour les archives, les bibliothèques et les musées. La société a des contrats en cours avec des institutions culturelles situées au Bahrein, en Égypte, en Jordanie, au Koweït, au Qatar, en Arabie saoudite et aux Émirats arabes unis, ce qui permettra de faciliter la constitution des collections.

 

À lire aussi : Orhan Pamuk et Mario Vargas Llosa appellent à la protection du patrimoine mondial

 

« Ce partenariat ouvre un nouveau champ d’activité au CLIR ; nous sommes très heureux et impatients de déterminer les modalités effectives de notre collaboration. La longue expérience d’Axiell au Moyen-Orient, sa connaissance de la conservation patrimoniale et ses solutions technologiques innovantes pour la gestion des collections et pour l’enseignement en font un partenaire idéal. Le cœur de la mission d’Axiell est de rendre plus aisé l’objectif humaniste d’enrichissement mutuel par la mise en valeur de notre patrimoine culturel si riche. Et cette visée humaniste est en plein accord avec la vision du CLIR et de la DLME » a souligné Charles Henry, président du CLIR.