Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Créatrice d'Angélique, Anne Golon désormais Marquise parmi les Anges

Victor De Sepausy - 16.07.2017

Edition - Société - Anne Golon Angélique - décès Anne Golon - Angélique marquise anges


La fille du baron de Sancé de Monteloup, Angélique, est orpheline depuis ce 14 juillet : immortalisée à travers plusieurs films qu'avait répudiés l'auteure, l’héroïne d’Anne Golon a perdu sa créatrice. À 95 ans, elle est décédée — Simone Changeux de son vrai nom — d’une péritonite, à Versailles. 


Imaginales 2014
T. Lilly, CC BY NC ND 2.0
 

 

Toute la fresque historique d’Angélique — 13 épisodes tout de même, qui débutent en 1647 — se déroule dans une France historique romancée. C’est l’époque d’un roi Soleil en proie aux ruses et aux intrigues. La cour du XVIIe siècle, que l’auteure exploitera largement, n’est pourtant pas son unique ouvrage, mais assurément celui dont on se souviendra longtemps. 

 

Angélique, histoire d'une femme au milieu du XVIIe siècle
 

On compte en effet près de 100 millions d’exemplaires écoulés, et une trentaine de traductions, des 13 romans qui feront toute la merveille d’Angélique. Une histoire d’amour fascinante, revisitant les codes du roman historique, dont cinq films seront inspirés avec Michèle Mercier dans le rôle d’Angélique. Anne Golon trouvera ces versions misogynes : « Les personnages n’ont pas compris le rôle qu’ils avaient à jouer. Ils ne comprenaient pas du tout qu’il était intéressant d’avoir une héroïne-femme. » Le succès fut au rendez-vous. 

 

On se retrouvait ainsi loin de son intention : « Avec Autant en emporte le vent, elle [Margaret Mitchell] prouvait qu’une femme pouvait rendre l’Histoire intéressante, autour d’une héroïne de caractère. J’ai choisi le XVIIe siècle car il était peu utilisé. » Loin du personnage que l’on imposa  à l’actrice, Michèle Mercier.

 

L’auteure fut d’ailleurs très vindicative, clamant que son éditeur, Hachette, ne lui versait que des droits minimes — sans rapport avec la réalité des ventes. Ainsi, dans les années 90, elle se lance dans une procédure juridique, qui ne prendra fin qu’en 2005. L’année suivante, elle récupérera les droits pour l’ensemble de l’œuvre. Aux sept premiers tomes s’ajoutent alors six autres, publiés aux éditions de l’Archipel, qui concluront la saga. 

 

Née le 17 décembre 1921 et passionnée par l’histoire, Anne Golon écrivit son premier livre à 18 ans, et publia par la suite, différents romans d’aventures. Son pseudonyme, Joëlle Danterne, servira pour une dizaine de livres. Elle fonda également le magazine France 1947, devenu par la suite France Magazine. 

 

Cette même année elle rencontrera son futur époux, Vsevolod Sergeïvich de Goloubinoff, qui prendra part avec elle à l’écriture des aventures d’Angélique. L’idylle avec la société Hachette et les éditions Lattès durant de longues années, mais en novembre 95 intervient alors la procédure juridique. 

 

« J’ai été un auteur assassiné. Angélique est un personnage de combat et moi je me sens prête à rejouer David contre Goliath », affirme-t-elle à l’occasion de ce procès. La tentative de médiation ne parvint pas à aboutir, et c’est finalement à travers une transaction, dont le montant ne fut pas dévoilé, que la procédure prend fin, le tout avec l’aide du SNAC. 

 

Une bande dessinée en format manga fut par ailleurs publiée à partir d’avril 2015 chez Casterman, réalisée par Dara et Olivier Milhaud. Elle cessera au terme du troisième tome, paru en novembre 2016. Un opéra mais également une comédie musicale furent déclinés à partir de l’œuvre originale. 
 

Angélique, marquise des anges, renoue avec les complots du XVIIe siècle


« Sous couvert de roman d’aventures, la saga est une œuvre initiatique, parlant de liberté de foi, de vie, combattant de bout en bout le fanatisme religieux », assure désormais Nadine, fille de la romancière.

 

 

Angélique, Marquise des anges, l’adaptation franco-italo-allemande écrite et réalisée par Bernard Borderie, sorti en 1964, avec Michèle Mercier dans le rôle phare et Robert Hossein. (scénario Claude Brulé

 

 

 

Angélique, la version d’Ariel Zeitoun, sortie en 2013, avec Nora Arzeneder et Gérard lanvin.