Crise dans les bibliothèques de Paris sur la musique et les films

Clément Solym - 04.11.2010

Edition - Bibliothèques - emprunt - disques - DVD


Si vous êtes Parisien, amateur de musique ou de films, vous connaissez probablement l'offre des soixante bibliothèques de la Ville de Paris, qui permet d'emprunter CD et DVD à foison...

Eh bien cette année, bernique ! Enfin, presque. Mais ce n'est pas mieux. En effet, pour une somme annuelle de 30,50 € ou 61 €, on peut accéder à l'ensemble des oeuvres audio, ou des audio et vidéo. Cependant, comme souvent, c'est un marché public qui est passé pour réapprovisionner les établissements, et voilà une dizaine de jours, celui de l'année 2010 a été tout simplement annulé.


Le SUPAPA-FSU vient de diffuser un communiqué annonçant que « suite à la plainte d'un des concurrents », le marché public était annulé. Bilan des courses, aucune nouveauté ne se retrouvera dans les bacs des établissements. « La procédure est maintenant entre les mains des services juridiques de la Ville de Paris. »

Alors, il ne reste plus qu'à attendre. Et forcément, il reviendra aux personnels de faire face « à la contestation des usagers et ceux-ci pourraient légitimement réclamer une prolongation ou une réduction de leur abonnement ». Ce qui est problématique, c'est que depuis 10 jours, aucun abonné n'a été informé de cet état de fait. « Et tout au mieux, un nouveau marché pourrait être passé dans le courant du mois de juin prochain », nous explique le syndicat.

Rappelons que l'abonnement en question permet de prendre des documents dans tous les établissements de la Ville de Paris.

Manifestement, les textes lus, audiobooks et CD jeunesse, ne seraient pas touchés par cette situation, et pour eux, apparemment sauvés, les usagers ne devraient pas pâtir de la situation. « Le Supap-FSU, toujours alerte, va demander de son côté aux maisons d’édition et aux producteurs de disques de retarder toutes leurs parutions pour éviter à la Ville de Paris de se retrouver dans une position inconfortable. »