Crise : New-York ne soutient pas ses bibliothèques

Clément Solym - 12.05.2009

Edition - Bibliothèques - bibliothèques - municipales - new


Le maire de la ville de New-York, Mike Bloomberg, a proposé une réduction de 22,2 % dans le budget alloué aux bibliothèques municipales. Cette réduction toucherait les bibliothèques NYPL (New-York Public Librairy), Queens Library et Brooklyn Public Library. Ce budget sera examiné par le Conseil municipal le 30 juin.

Cette réduction aurait des conséquences très fâcheuses pour les bibliothèques publiques new-yorkaises. Tout d'abord il faudra compter environ 943 licenciements, et des services réduits notamment le week-end.

La Brooklyn Public Library, n'ouvrirait plus que durant cinq heures le week-end (soit de 13h à 18h), l'amplitude horaire de la NYPL, elle, passerait de 52 heures à 32 heures hebdomadaires.

Le directeur de la Queens Library avait déjà témoigné devant le Conseil municipal en mars déclarant : « Ces réductions drastiques proposées dans notre budget vont dévaster les services de bibliothèque dans le Queens ». et s'insurgeant contre les fermetures le week-end, il avait ajouté : « Il est impensable que la plus grande ville du monde voit son service de bibliothèque publique mis à genoux... Il serait tragique que les services de bibliothèque des samedis et week-end pour le retour desquels nous sommes battus si dur soient de nouveau en danger d'être éliminés ».

Le porte-parole de la NYPL, a tenu lui à rappeler l'importance des bibliothèques en temps de crise « Alors que nous devons faire face à cette situation [les réductions de budget] la fréquentation des bibliothèques est en hausse ». Il a insisté sur ce point : « En ces temps de difficultés économiques, quand nos usagers se fient à nous pour des services essentiels, nous pensons qu'il est important de garder les portes des bibliothèques ouvertes, et nous espérons d'importantes restaurations » de budget.