Critique littéraire en France, panorama et prescription

Clément Solym - 21.02.2012

Edition - Société - critique littéraire - étude - France


Le Centre national du livre vient de publier un appel d'offres à procédure adaptée, pour faire un état des lieux de la critique littéraire en France. Il s'agit tout d'abord d'examiner la représentativité de l'art, mais également de prendre en considération les autres pays. 

 

Au travers de cet appel d'offres, c'est une double approche que souhaite établir le CNL : d'une part, en établissant un panorama chiffré, de l'autre en faisant état du « pouvoir de prescription » de ladite critique. Magazines, revues et presse littéraire spécialisée seront pris en compte, mais également radio et presse numérique ainsi que télévision.

 

Critique ? (crédit Flickr 0olong)

 

 

L'étude réclamera également un « panorama international, comparatif de la critique littéraire en France, à travers l'analyse quantitative et qualitative des principaux supports presse (quotidienne, hebdo, mensuelle) et multimédia (radio, télévision) de la critique littéraire en Europe (sphère et francophone : Suisse, Belgique ; sphère non francophone : Italie, Grande-Bretagne, Allemagne)  et la critique littéraire aux États-Unis. » 

 

Le rôle prescripteur, tel que décrit dans l'appel d'offres est plus intéressant encore : 

  • Evaluation de la prescription d'achat et de la prescription de lecture de la critique littéraire institutionnelle de la critique littéraire suivant le type de média (papier, télévisuelle, audio, numérique)
  • Evaluation du rôle et de l'impact concurrentiel des nouvelles formes non-institutionnelles de critique littéraire (libraires,  bibliothécaires, festivals littéraires, réseaux sociaux, etc.) 

 

 « Le CNL-Centre National du Livre organise les 22 et 23 novembre des Assises de la critique littéraire. Ces assises rassembleront principalement des professionnels, des spécialistes et des personnalités issus de cet univers. Elles auront pour objet de dresser un état des lieux de cette activité et de définir les possibles formes de soutien public dont elle pourrait bénéficier. Elles alterneront présentations de fond et ateliers de réflexion.

 

À cet effet, le CNL souhaite appuyer sa démarche sur une étude aussi complète que possible, structurelle, économique, sociale, sur l'état présent de la critique littéraire en France, sa place, son rôle, son impact ainsi que ses évolutions récentes et ses perspectives à venir. »

  

L'appel d'offres est à consulter à cette adresse, avec les documents idoines. 

 

Une étude qui ne manquera pas de faire écho à la table ronde qui avait été organisée par le CNL en mai 2011, avec pour titre, assez provocateur, Le critique littéraire est-il mort. « À l'ère des réseaux sociaux et des blogs, l'audience et l'influence des prescripteurs traditionnels sont bouleversées. Si jusqu'ici les critiques de Télérama ou des suppléments littéraires du Monde, du Figaro et de Libération donnaient le « la » de ce qu'il fallait lire, leur autorité semble aujourd'hui s'effriter, concurrencée par la recommandation numérique. »

 

Qu'en sera-t-il aujourd'hui, alors que des libraires décident de monter leur réseau social, comme c'est le cas pour EntréeLivre, ou qu'Amazon travaille ses algorithmes de prescription avec l'acharnement d'une machine obstinée ? L'étude nous le dira...