Curzio Malaparte : un journal secret et inédit

Victor De Sepausy - 02.01.2019

Edition - Les maisons - Curzio Malaparte journal - journal secret Malaparte - écrivain Malaparte Toscane


JOURNAL – C’est un document inédit de Curzio Malaparte que publiera La table ronde : le Journal secret, d’après un texte établi et traduit par Stéphanie Laporte. Rédigé entre 1941 et 1944, l’auteur était alors accrédité comme correspondant de guerre. Il travaillait auprès des troupes allemandes pour le Corriere della Sera, sur les fronts de l’est et du nord de l’Europe.


 

Ce Journal secret n’a manifestement jamais été publié en Italie, assure l’éditeur, et les épisodes qu’il raconte sont pour la plupart inconnus des lecteurs. 

Composé de deux parties, il nous offre de suivre Malaparte tout d’abord en octobre 1941, alors qu’il voyage de Sofia à Berlin, puis en Finlande, poussant jusqu’à la Laponie en 1942. 

« L’auteur y note les descriptions, dialogues et anecdotes, notamment issus du milieu militaire allemand et finlandais qu’il fréquente, susceptible de devenir matériau d’écriture. De larges parties sont consacrées à la découverte des paysages et du peuple lapons », indique la maison.

Le second volet prend place à Capri, en 1943 dans la maison dessinée par Malaparte sur l’éperon rocheux de Capo Masullo. Il est alors en train de rédiger Kaputt. Des notes plus brèves, racontant ses relations avec une jeune femme, Loula, épouse d’un directeur d’hôtel de la ville.

On assiste au jour le jour à la maturation puis à l’écriture de Kaputt. Le roman naît durant le séjour en Finlande et en Laponie : le titre surgit au détour d’une marge. De nombreuses scènes, telle la célèbre scène du sauna, directement vécues par le reporter de guerre, sont racontées et seront retravaillées pour le roman que le lecteur voit se construire sous ses yeux, depuis la nuit métallique et froide des terres arctiques jusqu’à l’île méditerranéenne incandescente. 

Poétique et intime, le journal est souvent bouleversant pour le lecteur peu habitué à côtoyer Malaparte dans sa solitude d’homme, de romancier et de reporter de guerre.

Les trois cahiers manuscrits qui le composent sont conservés au sein d’une fondation privée, Biblioteca di Via Senato, à Milan, avec l’ensemble du fonds Malaparte. L’ouvrage sera complété par de nombreuses lettres et des pages autobiographiques, retrouvées dans les archives. 


Curzio Malaparte, trad. Stéphanie Laporte – Journal secret 1941-1944 – La table ronde – 9782710388883 – 22 €


Dossier : Rentrée d'hiver 2019 : une nouvelle année littéraire lancée


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.