D.H. Lawrence, la mauvaise réputation d'un pornographe

Cécile Mazin - 21.01.2014

Edition - International - D.H. Lawrence - reportage inédit - BC World News


D.H. Lawrence est l'un des écrivains anglais les plus prolifiques du 20ème siècle. Auteur de nouvelles comme « Amants et fils » (1913), « L'arc-en-ciel » (1915) ou encore « L'amant de Lady Chatterley » (1928) ainsi qu'une large collection de poèmes, d'essais et de pièces de théâtre, D.H. Lawrence est un auteur avec une mauvaise réputation, surtout parce qu'il a osé écrire sur le sexe. Lorsqu'il meurt en 1930, il est considéré par la plupart comme un pornographe.

 

 

 

 

Mais il est également traité de raciste, de haineux envers la gente féminine et de non-patriotique. Enfin, on lui reproche de tous les crimes contre la convention de la bonne écriture. Son caractère bien affirmé et sa volonté d'exprimer clairement ses pensées n'ont pas aidé Lawrence qui s'est fait beaucoup d'ennemis, surtout en Angleterre. D.H. Lawrence est rapidement partit en exil durant laquelle il a voyagé et a écrit la plupart de ses œuvres. BBC WORLD NEWS revient sur sa vie passée avec sa compagne Frieda Weekley dont la relation fut l'essence même de son existence et de son écriture. 

 

Né le 11 septembre 1885, D.H. Lawrence est le quatrième enfant d'un père mineur et d'une ancienne enseignante d'une ville minière du comté de Nottinghamshire en Angleterre. Ses origines ouvrières et les tensions entre ses parents vont fournir la matière première de ses jeunes œuvres.


En 1908, inspiré par sa mère, il devient enseignant et en profite pour quitter le foyer familial. Il rencontre son premier éditeur Ford Hermann Hueffer qui fera publier « Odour of Chrysanthemums » et son premier roman « Le Paon Blanc ». En 1910, à la mort de sa mère, il est dévasté et décide de débuter l'écriture de « Amants et fils » laissant derrière lui son éditeur frileux sur le sujet. 

 

En 1911, D.H.Lawrence rencontre le lecteur de manuscrit Edward Garnett qui va devenir un mentor. Malheureusement, la même année, Lawrence est atteint d'une pneumonie. Après une lente guérison, il décide d'abandonner l'enseignement pour sa carrière d'écrivain. L'année suivante, il rencontre son âme sœur, Frieda Weekley, son ainée de six ans. Elle est mariée à l'ancien professeur de langues modernes de Lawrence et elle a trois enfants. Cette situation n'arrête pas le nouveau couple qui part pour un voyage en Allemagne, immortalisé par les poèmes d'amour « Look ! We have come Through » (1917) et ensuite pour une randonnée à travers les Alpes puis vers l'Italie, pérennisée dans la version finale de « Amants et fils ». 

 

Par la suite, il publie deux de ses nouvelles les plus connues « L'arc-en-ciel » (1915) interdit par la censure et « Women in Love » (1920) adapté au cinéma. Ces deux livres traitant des relations étroites entre deux sœurs et relatant les pensées les plus intimes de ses héroïnes suscitent la controverse : « Il s'agit d'une plus grande menace pour notre santé publique que n'importe quelles épidémies pour lesquelles nous payons nos médecins ». Il sait comme personne dépeindre les sentiments des femmes pour lesquelles il a une fascination sincère. Sa femme Frieda l'encourage et devient une muse.

  

Atteint par une persécution officielle, une censure et une mauvaise perception de ses œuvres, D.H. Lawrence part en exil avec sa femme et fait différentes escales en Australie, en Italie, au Sri Lanka, en Amérique, au Mexique et en France où il meurt en 1930 d'une tuberculose. Menant une vie simple mais uniquement guidé par l'aventure, il libère son esprit des contraintes quotidiennes et des critiques assassines en publiant notamment plusieurs versions de « L'amant de Lady Chatterley » (1928). Cette œuvre a rencontré un vif succès en France avec son adaptation cinématographique de Pascale Ferran. Le film « Lady Chatterley » a reçu cinq Césars en 2007 dont ceux de la meilleure adaptation, de la meilleure actrice pour Marina Hands et du meilleur film.

  

« Il voulait ses livres de la façon dont il l'entendait. Il était persécutait pour cela. Même au moment de sa mort, il était traité de pornographe mais il était en paix avec lui-même. Il était honnête avec lui- même et peu d'écrivains peuvent en attester les concernant » a déclaré le poète britannique Simon Armitage. 

 

Le reportage sera diffusé sur BBC World News, le 2 février prochain, à 21h10.