Dangdang, libraire chinois, poursuivi contrefaçon et vente

Clément Solym - 28.08.2008

Edition - Justice - libraire - contrefaçon - Chine


Libraire en ligne très populaire, Dangdang.com a été entendu hier dans une affaire de vente de livres publiés illégalement dans le pays. Zhang Hongru, président de la maison d'édition Tuanjie basée à Beijing a en effet saisi en justice le libraire, après avoir acheté l'un de ses propres livres sur le site, début juillet, contrefait par le libraire.

Dangdang.com a ainsi été convié par le tribunal à fournir la source d'où il tire ce livre sous 10 jours, par le tribunal populaire du district de Dangdheng. Sans quoi, il devra « en assumer l'entière responsabilité », a confirmé Wang Xuelin, le procureur.

Le livre en question est une encyclopédie des affaires du XXIe siècle. Il a été imprimé et vendu sous le nom de Dangdang, alors qu'acheté pourtant à l'éditeur qui en détient les droits, et son titre modifié par la suite.

Des excuses mais une récidive...

Le libraire risque alors près de 6000 € de dommages et intérêts, sans compter de l'atteinte à son image. Selon la législation chinoise, ce genre d'affaire impliquant une contrefaçon peut être puni pas une peine réclamant des excuses, et des dommages et intérêts, ainsi que l'interdiction de vendre le livre.

EN 2007, une affaire très similaire avait été lancée toujours contre Dangdang, sans que le libraire n'ait à verser de dommages et intérêts cette fois. Ce dernier pèse dans le monde de l'édition plus de 1,56 milliards d'euros annuels, et tire sa popularité en grande partie des jeunes et adolescents.