Danièle Sallenave : « la société marchande, consumériste, n'accorde plus de valeur […] aux livres. »

Clément Solym - 31.01.2009

Edition - Société - Danièle - Sallenave - nous


Danièle Sallenave est allée faire un petit tour dans un établissement classé « ambition réussite » à Toulon. Une façon pour l’auteure de mieux prendre la température du positionnement des élèves par rapport à l’écrit. Mais ce fut aussi la possibilité de se rendre compte sur le terrain du travail réalisé par les enseignants.

Dans un entretien accordé au Monde, Danièle Sallenave nous livres sa vision du rapport que notre société entretient avec le livre. Sans aller jusqu’aux quartiers difficiles, il est clair que le livre et la culture en général n’ont pas véritablement bonne presse.

Retrouvez l’intégralité de cette rencontre sur le site du Monde. L’auteur vient de publier aux éditions Gallimard (160 pages, 11,50 €) Nous, on n’aime pas lire, un ouvrage où elle revient sur sa rencontre avec ces élèves de banlieue.