'Dans 5 ans, un ordinateur gagnera le prix Pulitzer'

Clément Solym - 12.09.2011

Edition - Société - ordinateur - remplace - journaliste


À Chicago, une compagnie particulière s'est implantée. Elle vend des piges, 10 $ pour 500 signes. Sa spécialité, ce sont les comptes-rendus sportifs, les bulletins financiers, et les chiffres de croissance des entreprises. Fournissez-lui un tableau de chiffres, elle vous rend un article en une minute, automatiquement.


Les logiciels développés par Narrative Science arrivent réellement à produire des articles qui ressemblent à des articles rédigés par des journalistes. Cela ne veut pas dire que les logiciels comprennent ce qu'ils écrivent. Ils passent presque le test de Turing mais ils ne sont pas intelligents pour autant.


 

Les progrès des sciences cognitives

Cela signifie que les développeurs ont utilisé les progrès de l'intelligence artificielle et des recherches sur le langage pour permettre à leurs machines de choisir un angle et le vocabulaire approprié afin de générer grâce aux règles de grammaire des phrases où l'information est hiérarchisée. 

Selon M. Hammond, co-fondateur avec M. Birnbaum de l'entreprise : « La composition est le concept central. Il ne s'agit pas de simplement récupérer des données pour les éparpiller dans un texte. » Une fois l'étape du développement franchie, quand les bases de données sont immenses, leur puissance de calcul avantage les ordinateurs.

Un danger pour le journalisme ?

De tels progrès peuvent faire peur aux journalistes, ou au contraire les soulager. Les bulletins sportifs et autres comptes-rendus financiers ne sont pas les tâches les plus exaltantes qui soient à rédiger, le plus souvent. Les reportages et chroniques ne sont pas encore automatisés, et peuvent être plus intéressants.

 

Les premiers clients de Narrative Science sont des entreprises qui se servent du logiciel pour publier des données plus facilement lisibles par les humains. Des bulletins générés automatiquement sont publiés à la place des données brutes. De quoi renouer avec l'aventure de cet ordinateur qui se piquait de faire des vers... (voir notre actualitté)

M. Hammond est tellement confiant dans la progression de la qualité de son logiciel qu'il déclare non sans humour : « Dans cinq ans, un logiciel gagnera un prix Pulitzer, et que je sois damné si ce n'est pas le nôtre. » 

Ce seront les développeurs qui gagneront le prix, bien sûr, et non pas le logiciel.
 

(Via le NY Times)




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.