Dans la guerre Trump contre la Chine, livres jeunesse et Bible sont épargnés

Clément Solym - 14.08.2019

Edition - Economie - guerre économique - Etats Unis Chine - Trump industrie livre


Dans la guerre commerciale que se livrent États-Unis et Chine, c’était finalement l’industrie du livre qui comptait les points en tremblant. En imposant un droit de douane de 10 % sur les produits importés, Donald Trump sévissait sans le savoir sur les ouvrages jeunesse et les Bible, livres produits en Chine…

China
Tomas Roggero, CC BY 2.0
 

La quasi-totalité des marchandises venue de l’Empire du Milieu allait être soumise à une hausse des taxes douanières, menaçait Donald, pour faire plier la Chine. Pour le coup, non seulement les éditeurs jeunesse, mais ceux de Bible avec eux, étaient paniqués. Leurs imprimeurs se situent là-bas pour des raisons de production et de coûts, et cette taxe arrivait au plus mauvais moment.

Cependant, le Bureau du Commerce américain vient de mettre en ligne la liste des produits qui seraient, à compter du 1er septembre comme promis par Donald, soumis à cette taxation. Et on y découvre, avec soulagement pour les concernés, que les bibles et autres ouvrages religieux seront épargnés.  

Pour ce qui est des livres jeunesse, la taxe a été repoussée au 15 septembre — à l’instar d’autres produits comme les smartphones ou ordinateurs. Trump, dans une grande générosité, a indiqué qu’il ne souhaitait pas sanctionner les acheteurs à l’approche de Noël. Très certainement que des entreprises américaines productrices de ces appareils ont su faire entendre raison au président américain. 

Dans un message, l’association des éditeurs aux USA savoure avec plaisir la nouvelle. « Cependant, nous restons profondément préoccupés par le fait qu’un grand nombre d’autres livres soient maintenus sur la liste, y compris ceux de fiction et documentaires, livres d’art, manuels scolaires, dictionnaires, encyclopédies, livres techniques, scientifiques et professionnels », indique Maria A. Pallante, l’actuelle présidente de l’AAP.
 

Et de souligner : « Une taxe sur les livres revient à taxer l’information et contredit la politique américaine, qui a une longue tradition : ne pas imposer de droits de douane sur le matériel éducatif, scientifique ou culturel. » 

Participant à l’économie globale du pays, l’industrie du livre ne devrait pas subir les foudres des guerres économies et politiques — et les auteurs, illustrateurs et autres acteurs de l’édition n’en pensent pas moins.



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.