Dans les forêts d'Oslo germe le livre de Karl Ove Knausgaard, à lire dans 100 ans

Clément Solym - 23.10.2019

Edition - International - Future Library - Karl Ove Knausgaard - arbres livres


Auteur d’une fresque en six volumes, My struggle (cinq seulement ont été traduits en français, Mon combat, par Marie-Pierre Fiquet), Karl Ove Knausgaard prépare désormais un livre qui ne sera lisible qu’en 2114. The Future Library se dote d’un nouveau participant, après avoir compté sur Margaret Atwood, Han Kang ou David Mitchell.

Popperipopp, CC BY SA 4.0


Le projet découle de l’artiste écossaise Katie Paterson : The Future Library, ce sont un millier d’épicéas qui sont plantés et qu’on utilisera dans un siècle, pour imprimer des livres. Un modèle de capsule temporelle tout à fait différent des autres — et qui prend le pari que la planète comptera encore quelques humains d’ici là…

Le Norvégien n’a rien dévoilé du contenu de son ouvrage, encore à l’état de manuscrit. Cependant, le défi reste pour lui intrigant. « Vous ne pouvez pas vraiment éviter d’y penser, mais vous écrivez », indique-t-il.

« Si je voulais écrire sur les gens qui m’entourent… on devrait alors envisager qu’il soit possible de repousser les limites de l’honnêteté à 100 %, parce qu’ils ne le liront pas. Mais il n’y a aucune différence. On ressent les mêmes obligations. »
 

Une croissance lente, une maturation immense


Dévoilé en 2014, le concept de The Future Library fait régulièrement parler de lui. Les arbres sont en effet plantés dans une forêt de Nordmarka, près d’Oslo. L’idée est bien de constituer une bibliothèque dans le futur, avec des auteurs contemporains.

Selon Katie Paterson, nous aurons là « une œuvre d’art vivante, respirante et organique, s’étalant sur 100 ans ». Sur ce nouvel auteur contribuant à l’ensemble, elle a un regard très clair : « Pour Knausgaard, l’impératif de la littérature est “de trouver un chemin dans le monde tel qu’il est”. Ses portraits épiques de la vie humains nous immergent, sont magnétiques et absorbants. »

De son côté, l’écrivain trouve l’idée même de la Future Library « brillante, j’aime beaucoup l’idée que vous ayez des lecteurs qui ne sont pas encore nés — c’est comme si vous leur faisiez parvenir un petit navire de notre époque. J’apprécie que cela soit ouvert dans 100 ans et j’aime la lenteur de la croissance de la forêt, que tout soit connecté. C’est une merveilleuse œuvre verte. »

via Guardian


Commentaires
Quelle idée géniale ! Mais comme c'est dur de devoir patienter tout ce temps.
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.