Dans les polars, les cold cases seront désormais des “affaires dormantes”

Antoine Oury - 02.09.2019

Edition - Société - affaires dormantes - cold cases polar - enrichissement langue francaise


La rentrée vaut pour tous, et la Commission d'enrichissement de la langue française n'y coupe pas. Ce dispositif interministériel propose régulièrement des termes français appropriés pour recouvrir des réalités et des concepts souvent désignés par des termes anglophones... Dans cette liste de la fin de l'été, la Commission fait un sort aux fameux « cold cases » prisés des polars et autres thrillers... Oups !

(photo d'illustration, Tex Texin, CC BY 2.0)


Ces crimes qui font la joie des auteurs de polars en tout genre, les « cold cases » dans le jargon policier américain, « [a]ffaire pénale non élucidée mais non prescrite, qui est susceptible d'être réexaminée après un long délai à la lumière d'éléments nouveaux apportés notamment par le progrès des moyens d'analyse », seront en français des « affaires dormantes », selon la recommandation de la Commission, publiée ce 31 août au Journal officiel.
 
D'autres termes juridiques se trouvent dans cette liste de vocabulaire, mais plutôt tirés du monde des nouvelles technologies et notamment celui des données et des cybermonnaies, le nouvel or noir d'internet. On apprend ainsi que le cryptojacking, ou minage pirate en français, consiste en une « [p]rise de contrôle, au moyen d'un logiciel malveillant, de la capacité de calcul de terminaux ou de serveurs informatiques aux fins du minage d'une cybermonnaie ».

Autre danger qui guette les internautes, le cyberespionnage, qui a pour objectif final le vol de données. Pour s'en prémunir, rien ne vaut un privacy shield, ou plutôt un bouclier de protection, tout simplement.

Le DPO, ou data protection officer, qui a fait son apparition dans les administrations et certaines sociétés, verra son poste nommé délégué, -e à la protection des données personnelles (DPDP) ou délégué, -e à la protection des données (DPD), des expressions déjà utilisées, mais désormais officiellement recommandées.

La mesure la plus forte pour parer à l'exploitation des données personnelles reste un umbrella agreement, ou accord parapluie de protection des données personnelles, un « [a]ccord international de coopération pénale qui permet de protéger les données personnelles en encadrant leur exportation et leur exploitation ».

L'ensemble de la liste est accessible à cette adresse du Journal officiel.


Commentaires
Un abonnement au site France Terme (www.culture.fr/franceterme) permet de se tenir informé tout au long de l'année des centaines de parutions de mots et tournures adoptés comme équivalents à des formes étrangères. On y trouve aussi, facilement, des milliers de termes déjà publiés, avec leurs explications détaillées.

Contrairement à la rumeur bien entretenue comme quoi la France réagit avec lenteur à la submersion d'américanismes, on constate une réactivité étonnante dans l'élaboration de ces variantes francophones. Seule manque la volonté des gens de s'en servir…
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.