Dans un livre de SF, en 1967, Boris Johnson devient maître de l'univers (presque)

Nicolas Gary - 17.08.2019

Edition - International - Boris Johnson - Brexit science fiction - Norman Spinrad


Il y a des homonymes qui ressemblent à des rencontres, et d’autres, qui font exploser les ventes d’un livre sur Amazon. Le romancier Norman Spinrad a eu la surprise de voir une de ses œuvres de science-fiction revenir au goût du jour. Simplement parce que son personnage a le même nom que l’actuel Premier ministre britannique, Boris Johnson.

TV Interview With Boris
Garry Knight, CC BY 2.0
 

Agent of Chaos fut publié en 1967, et les fans n’ont pas manqué d’établir un amusant parallèle entre le locataire de Downing Street, et le personnage de Spinrad. Et tout particulièrement dans un contexte de Brexit. Traduit en France par Michel Pétris sous le titre Les pionniers du chaos, le roman met en scène un certain Boris Johnson qui « rêve de démocratie ».

Dans cet univers, l’humanité — et la galaxie — vit sous l’autorité de l’Hégémonie, qui réprime par la mort tout manquement à la loi. Sauf que personne ne connaît précisément la liste des crimes qui sont sanctionnés. Face à cette puissance suprême, la Ligue pour la Démocratie et la Confrérie des Assassins tentent de reprendre le pouvoir.

Jusqu’à cette phrase relevée par l’Express.co.uk, où Robert Ching, membre de la Confrérie, lance : « Cet homme est un abruti, il trébuche dans l’obscurité, ignorant même la démocratie qu’il prétend défendre. » Il évoque évidemment Boris Johnson.
 

Ce n'est qu'un début, continuons le combat – longtemps


Et de poursuivre, dans un tableau troublant de réalisme s’il s’agissait du Premier ministre britannique : « L’histoire de la Ligue est un catalogue d’échecs lamentables. Pourtant, elle continue de se battre. Le courage aveugle est, après tout, un facteur aléatoire. De même que l’héroïsme. De même que la stupidité. Et paradoxalement, Johnson est à la source des trois. »

Il n’en fallait pas plus pour que l’Angleterre se bidonne — avec dignité et réserve — surtout quand la description physique même du Johnson du livre, doté d’un corps trapu d’athlète, semble faire écho à celle du responsable politique. 

 

 
Et comble du comble, des négociations autour de l’ouvrage sont en cours, à l’image de celles menées par le Royaume-Uni vis-à-vis de l’Union européenne. « La lutte ne faisait que commencer. Dans un milliard d’années, cela ne fera que commencer. Ce ne sera toujours qu’un commencement », écrit Spinrad avec un certain génie. 

Spinrad, de son côté, est un opposant farouche et revendiqué à Trump, dont il a rapidement appelé à la destitution…



Norman Spinrad, trad. Michel Pétris – Les pionniers du chaos – Bragelonne – 9791028101824 – 13,90 €


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.