Dans un nouveau livre, Jérôme Kerviel expose sa métamorphose

Victor De Sepausy - 01.11.2016

Edition - Société - Jérôme - Kerviel - vie


Lorsque la Société Générale révèle en 2008 avoir subi des pertes colossales suite à une fraude, Jérôme Kerviel est au sommet de sa carrière de brillant trader. Il manipule les millions, voire les milliards, avec plus ou moins de dextérité. Attaqué ensuite en justice par la banque, l’ex-trader publie en 2010 un premier livre, L’engrenage : mémoire d’un trader, aux éditions Flammarion.

 

 

A travers cet ouvrage, Jérôme Kerviel explique avoir commis des erreurs mais il se présente surtout déjà comme une victime d’un système qu’il s’empresse de dénoncer : c’est celui d’une finance au pouvoir envahissant, constituant une galaxie qui est hors de tout contrôle.

 

Mais, progressivement, en même temps que l’affaire est fortement médiatisée, l’ancien trader change radicalement, se découvrant une forme de spiritualité. C’est cette expérience bouleversante qu’il vient raconter dans un nouveau livre qui sort le 10 novembre 2016. Intitulé J’aurais pu passer à côté de ma vie (Presses de la Renaissance, 252 pages, 17,90 €), l’ouvrage a été écrit avec Richard Amalvy.

 

 

Son éditeur présente ce témoignage comme celui d’une rédemption marquée par la résilience et la foi. Jérôme Kerviel se confie sur sa rencontre avec le pape François mais aussi sur ses mois de marche en Italie, son arrestation à Menton ainsi que sur son passage en prison. Il suffit de mettre en perspective les couvertures des deux ouvrages pour se rendre compte à quel point l’ancien trader n’est plus le même homme…