Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Data BnF : un atelier expérimental à la découverte de données

Cécile Mazin - 23.07.2013

Edition - Bibliothèques - web sémantique - fiches - cartographie


En juillet 2011, la BnF lançait un nouvel outil, Data.Bnf.fr, qui reposait sur une application des principes du web sémantique et du web de données « aux données bibliographiques ». En regroupant des fiches sur les auteurs et les oeuvres, le tout puisé dans les ressources de Gallica, la bibliothèque numérique, l'établissement s'ouvrait à l'exploration de données structurées. Au web sémantique, en clair. 

 

 

 

 

A l'occasion d'une journée de réflexion autour de ces questions, Data.BnF était présenté comme une machinerie offrant de « lier les données pour permettre leur interopérabilité et les insérer dans la structure et les usages du Web ». En cette année 2013, près de 20 % des catalogues sont intégrés, et un service nouveau vient d'être déployé : l'atelier.  

Désormais, ont été introduites des galeries d'auteurs, d'oeuvres et des cartographies : Frises chronologiques, cartes, galeries d'images vous conduisent vers les ressources de la BnF. Les données de data.bnf.fr sont disponibles et réutilisables librement (licence ouverte) en format RDF et JSON. Réutilisez-les ! 

 

Chaque document présenté aboutit à une fiche de présentation et des séries d'hyperliens multiples, pour explorer au maximum les ressources de la BnF, selon différents critères d'entrées. On remarque que pour les galeries d'oeuvres, bon nombre de liens sont cassés, limitant donc l'aventure.

 

Les objectifs de Data.BnF.fr sont référencés à cette adresse :  

  1. Créer des unités documentaires « pivots »
    Il s'agit de fournir des pages Web synthétiques sur des auteurs, des œuvres et des thèmes. Ces pages favorisent les rebonds vers toutes les ressources pertinentes de la BnF (notices de catalogues, documents numérisés dans Gallica, images, expositions virtuelles, etc.). Ainsi, chaque fiche est conçue comme un nouveau point d'accès aux données et aux services de la BnF.
  2. S'adapter aux évolutions du Web
    Il s'agit de rendre ces pages riches, faciles à utiliser et accessibles. Ces pages synthétiques rassemblent les divers contenus, liens et services des ressources Internet de la BnF. Cela suppose un travail d'alignement et d'enrichissement des contenus, mais aussi un travail sur les adresses des ressources, sur l'accès aux données par les machines, et sur la structure des données pour les rendre aussi utiles que possible et en permettre une exploitation pertinente.
  3. S'associer au Web sémantique
    Il s'agit d'exposer ces données dans le Web de données (« linked data »). Il s'agit de mettre à disposition les données des pages grâce à des formats structurés qui permettent leur mise en relation avec des partenaires possédant des données complémentaires (par exemple des extraits de Wikipedia). Ces mises en relation constituent une opportunité de renforcer la visibilité des ressources de la BnF et de multiplier les possibilités pour les internautes de les consulter. Enfin, l'exposition des données de data.bnf.fr aux formats du Web sémantique favorise la réutilisation des données par des tiers, et la création de nouveaux services par des acteurs tant publics que privés.
  4. Mesurer les usages
    Il s'agit de disposer d'outils de mesure de fréquentation et d'avoir une meilleure connaissance des pratiques des internautes, des tendances temporelles et géographiques associées à la consultation de ces pages. À terme, il s'agit de développer le site, en fonction des consultations des internautes et des retours des réutilisateurs.