David Foster Wallace : les poèmes de l'enfant, les conseils de l'écrivain

Antoine Oury - 18.02.2014

Edition - International - David Foster Wallace - poèmes - livres préférés


L'auteur, décédé en 2008, n'a pas encore révélé tous ses secrets : deux poèmes écrits par un jeune David Foster Wallace, alors inscrit à l'école primaire, ont été dénichés. Quelques années plus tard, le même Foster Wallace, à présent auteur reconnu, partageait ses préférences de lecture, qui détonnent quelque peu.

 


Viking Poem, par le jeune David Wallace

 

 

Au fil des années, les textes de l'auteur redécouverts se multiplient, et réapparaissent çà et là : deux poèmes datant des premières années de scolarité de David Foster Wallace ont été mis en avant par Open Culture. Le plus vieux, visiblement écrit alors que Wallace maîtrisait tout juste l'art de la graphie, est consacré à sa mère et au nombre de tâches qu'elle est capable d'abattre.

 

Les spécialistes de l'écrivain décèlent déjà, dans ses premiers écrits, une maîtrise particulière du langage : « Certains passages de ces poèmes annoncent (ou prédisent accidentellement ?) la voix unique de David, adaptée à la chanson de geste à l'américaine », souligne son biographe D.T. Max.

 

 

 

 

Par ailleurs, Open Culture met également en avant la liste des livres préférés de Wallace, reprise dans l'ouvrage The Top Ten, de J. Peder Zane :

  • Tactique du diable, de C.S. Lewis
  • Le Fléau, de Stephen King
  • Dragon rouge, par Thomas Harris
  • La Ligne rouge, de James Jones
  • Le Complexe d'Icare, de Erica Jong
  • Le Silence des Agneaux, de Thomas Harris
  • En terre étrangère, de Robert A. Heinlein
  • La Rousse, de Ed McBain
  • Alligator, par Shelley Katz
  • La Somme de toutes les peurs, de Tom Clancy

Sachant que les listes de livres favoris restent sujettes à l'état d'esprit et à l'humeur de l'interrogé, celle-ci n'est pas exhaustive. Elle avait d'ailleurs étonné bon nombre de fans... Il est possible d'y ajouter, d'après les différents entretiens donnés par Wallace, Schopenhauer, Keats, Moby Dick de Herman Melville, les romans de Don DeLillo...