David Lodge et ses trois livres préférés

Clément Solym - 04.10.2008

Edition - Société - David - Lodge - interview


A la question difficile de faire un choix parmi les œuvres que l’on préfère, David Lodge répond franchement, sans trop hésiter. S’il devait se retrouver, loin de tout, perdu sur une île déserte, il faudrait qu’il puisse emporter au moins un exemplaire d’Ulysse de James Joyce. Ce livre reste une source d’inspiration de premier plan pour tous les écrivains anglo-saxons de notre modernité.

Quant aux deux autres, ce sont les oeuvres d'auteurs très « anglais » : Emma de Jane Austin et Ces corps vils d’Evely Waugt. C’est essentiellement leur comique spécifique qui retient l’attention de l’auteur de La Vie en sourdine, né en 1935 à Londres. Retrouvez l’intégralité de l’interview de David Lodge sur le site du Nouvel Observateur.