David Mitchell traduit le témoignage d'un jeune autiste

Xavier S. Thomann - 26.02.2013

Edition - Les maisons - David Mitchell - Autisme - Naoki Higashida


L'auteur de Cloud Atlas, l'Anglais David Mitchell, est en train de mener un projet qui sort un peu de l'ordinaire. Il y a quelque temps, on a attiré son attention sur le livre d'un jeune Japonais souffrant d'autisme. Conquis par ce témoignage, il a entrepris de traduire le livre dans la langue de Shakespeare, sous le titre de The Reason I Jump (Pourquoi je saute). 

 

cloud atlas

psd, CC BY 2.0

 

 

Naoki Higashida n'est pas un auteur comme les autres. L'adolescent autiste a publié un livre pour raconter son expérience du monde, en 2009, à l'âge de treize ans. Cet ouvrage a connu un grand succès au pays du Soleil Levant. La femme de Mitchell, d'origine japonaise, a fait connaître le livre à son mari, concerné par la situation du garçon puisque son propre fils est autiste. Il a en outre reversé de l'argent à diverses associations caritatives consacrées à l'autisme. 

 

Ensemble, ils ont décidé de le traduire en anglais. Ce témoignage poignant permet à son jeune auteur d'expliquer son comportement et son rapport au monde et aux autres. Higashida a construit son récit comme une série de réponses aux questions que les gens se posent à son égard. Il parle de communication, de beauté, de douleur, ce qui permet d'aller à l'encontre de bien des préjugés largement répandus concernant l'autisme. 

 

L'éditeur anglais, Sceptre, a prévu de faire sortir le livre en juillet et n'hésite pas à la comparer à l'ouvrage de Jean-Dominique Baudy, le scaphandre et le papillon, paru en 1997. En effet, comme Baudy, Higashida a écrit son livre lettre par lettre, en pointant du doigt chaque lettre dans le cas du jeune homme. 

 

Pour mener à bien ce travail de traduction, Mitchell a mis son épouse à contribution. Elle a dégrossi le texte, avant de laisser son mari le mettre en forme. À propos de cette traduction à quatre mains, il précise : « Il fallait que je respecte le fait que le livre a été écrit par un garçon de treize ans, non pas un romancier de 44 ans, donc je ne voulais pas que cela ressemble à un article du New Yorker. » 

 

Autrement dit, une traduction fidèle à l'esprit du texte initial. L'enthousiasme commun à l'auteur et à son éditeur semble justifié. 


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.