David Viñas est décédé cette nuit

Clément Solym - 12.03.2011

Edition - Société - david - viñas - décès


L’auteur argentin David Viñas, connu pour ses romans Les maîtres de la terre, publié en 1958 et Corps à corps, en 1979, est décédé cette nuit à l’âge de 83 ans des suites d’une pneumonie, selon l’AFP.

David Viñas, directeur de la revue marxiste et existentialiste Contorno, prônait une littérature engagée et critiquait ouvertement la société argentine, il n’avait pas peur d’attaquer des grands acteurs de la littérature locale, comme Jorge Luis Borges dont il disait que « le problème n'est pas tant l'oeuvre de Borges, mais le « borgésianisme », qui est une sorte de Société Anonyme qui a fini par figer toute la production littéraire et culturelle du pays ».

Ou encore l’écrivain et politicien Domingo Faustino Sarmiento, qu’il fustige comme représentant des grand propriétaires terriens exterminateurs des indigènes, dans son essai Littérature argentine et réalité politique, paru en 1964.


Lorsqu’on lui reprochait d’être un peu trop proche du pouvoir, il rétorquait « un intellectuel ne peut pas l’être ».

En plus de sa carrière d’écrivain, Viñas a aussi été un enseignant reconnu à l’Université de Buenos Aires. Il est décédé cette nuit, d’une pneumonie qui le maintenait alité depuis le mois de février, selon le Buenos Aires Herald.