De Chirac à Hollande, une histoire de Corrèze

Clément Solym - 03.03.2011

Edition - Les maisons - chirac - hollande - france


Un socialiste pour parler d'un gaulliste ? Quoi de plus étrange ? Mais après tout, François Hollande estime qu'il est probablement le moins bien placé pour rédiger la préface d'un ouvrage consacré à l'ancien président Jacques Chirac.

Et pourtant, les deux hommes ont un point commun fort : la Corrèze. C'est ainsi que le livre du journaliste Bruno Dive, Le Dernier Chirac, publié aux éditions Jacob-Duvernet, a été préfacé par l'ex-Monsieur PS. Aujourd'hui député de la Corrèze, François Hollande reconnaît qu'il est « sans doute la dernière personne à qui il était concevable de demander de préfacer un livre consacré à Jacques Chirac ».

Les deux hommes se sont affrontés pour le contrôle de la région, mais adversaires politiques uniquement. Et même au poste de premier secrétaire du PS, François Hollande occupe le poste « jamais ingrat sans devenir jubilatoire de premier opposant », explique-t-il à l'AFP. Alors, se retrouver tous deux dans ce livre, voilà bien un moindre mal, lorsque l'on a été rivaux.
Y a-t-il une vie après l'Élysée, surtout quand on y a passé douze années ? Y a-t-il une vie après une carrière politique aussi dense, s'étalant sur près de cinquante ans ? Y a-t-il une vie après un parcours qui se confond avec la plupart des grands événements de la Ve République ? Selon Bernadette Chirac, aujourd'hui, l'ancien président de la République s'ennuie : « Il tourne en rond ! »
Même François Hollande accorde à l'ancien président d'avoir été ce « marin au long cours ou grand commis de l'État ». Mieux : il salue « son tempérament, sa vitalité et sa témérité », estimant que Chirac « était monté comme un hussard sur son cheval pour n'en plus descendre ». Et surtout, il sait garder le silence sur son successeur, sans en penser moins...

Tout cela pour conclure le portrait d'un « républicain débonnaire qui n'aura rien engagé de considérable ni d'exceptionnel, qui aura fait de la politique avec les moyens du bord et certains n'étaient pas les plus purs mais qui, attaché à un territoire, à une culture, à des rites républicains, donne l'impression d'un temps qui s'efface avant qu'un autre ne se propose ».



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.