medias

De Hachette Livre à Myboox, des liens externes disséminés sur Wikipedia

Clément Solym - 31.10.2011

Edition - Société - Wikipedia - Hachette Livre - Myboox


Allez, à tout cassser, ActuaLitté doit disposer d'une centaine de liens sur Wikipedia. Et, effectivement, dans notre jeune temps, nous avons cru que cette utilisation de l'encyclopédie pourrait nous apporter un peu de trafic, et du référencement. Alors, nous avions tenté d'insérer quelques liens. Que celui qui n'a jamais fauté nous lance la première pierre...

 

Sauf que les contributeurs sont attentifs, et qu'à l'époque, l'un d'entre eux avait pris le temps d'expliquer les tenants et aboutissants, et nous avait mis en garde. D'abord l'encyclopédie n'est pas faite pour cela, ensuite, les liens n'apportent rien en référencement, et les administrateurs luttent contre les abus liés à cette pratique. Enfin, ce n'est pas du tout dans l'esprit de l'encyclopédie.

 

Depuis, Dieu nous en garde, nous n'y sommes pas revenus, et constater que des internautes s'en sont chargé fait chaud au coeur. (pour preuve, toutes les occurrences)

 

Linke-moi, je te fuis, fuis-moi je te linke (Proust, ou presque)

 

Or, voilà que ces derniers temps, une adresse IP bien identifiée s'est mise en tête d'apporter sa contribution personnelle à l'encyclopédie. La dernière en date, du 18 octobre, concerne Cyril Pedrosa, « dessinateur, coloriste et scénariste de bande dessinée français. » [NdR : une autre contribution est arrivée le 27 octobre, complètement étrangère à notre sujet]

 

 

 

L'adresse IP, 195.81.224.200, avait choisi de placer un lien externe pointant vers le site et réseau social Myboox, pour agrémenter la page de l'auteur, et apporter un mieux au sujet. Mais ainsi que l'on peut le voir dans l'historique de l'article, il a été décidé que le lien externe n'était pas conforme.

 

En le remontant, on découvre que sur la page se trouve une critique de la BD, très bien léchée, mais assez peu pertinente, puisque n'exprimant qu'un avis assez personnel : celui de la rédactrice.

 

L'histoire aurait dû s'arrêter là, et personne n'en aurait en fait parlé. Mais voilà l'historique de l'adresse IP en question fait montre d'un certain acharnement à introduire des liens vers Myboox, ainsi que vers des sites appartenant à Hachette Livre, comme le montre cette page

 

Nul n'est censé ignorer la loi ? Mais les recommandations ?

 

Depuis avril 2008, l'adresse IP en question avait opéré une multitude de modifications, certaines n'ayant que pour vocation de signaler la présence du livre chez un éditeur, d'autres de pointer vers Myboox, certaines restant tout à fait anodines. Ou presque. En mai 2008, un contributeur avait d'ailleurs formulé une petite remarque à son intention.

Merci d'arrêter tout de suite le spam sur l'article « Livre audio ». Cela vous désole peut-être, mais Wikipedia n'est pas un espace publicitaire. Je signale vos récidives à un administrateur qui saura prendre les mesures nécessaires.

 

Réponse de l'intéressé :

Bien que travaillant effectivement pour un éditeur de livres audio, mon but n'était absolument pas de faire de la publicité mensongère sur ce site. Je suis par ailleurs nouvellement contributeur via mon adresse IP personnelle et sais trop bien l'intérêt d'un Wikipedia « neutre ».

Mes remarques n'étaient destinées qu'à faire la distinction entre les livres audio libres de droit, et ceux plus récents (d'ou le terme best-sellers, ce qu'ils sont effectivement selon le panelliste Ipsos) qui reposent sur le droit d'auteur. Les remarques ajoutées pouvaient effectivement être perçues comme biaisées, et je m'en excuse. Vous noterez cependant que l'article s'est considérablement enrichi (notamment d'informations payantes sur le marché)suite à mes premières interventions.

Et de justifier son geste :

Les éditeurs de livres audio déplorent déjà un très grand nombre de versions piratées sur le net, une problématique pas abordée ici.

Quant à mon entêtement, il n'est que la conséquence de mon ignorance des procédures : je viens de découvrir aujourd'hui l'historique de publication et ignorais vos mises en garde. À cet égard, veuillez excuser mes nombreuses tentatives de modification.

Dont acte, l'affaire était entendue.

 

On aurait donc dû défintiivement ne plus en parler...

 

J'habite seul avec maman...

 

Mais les adresses IP, c'est connu, ont la mémoire courte. Et entre le message de mise en garde et ce 18 octobre, il s'était passé de longues semaines. Et c'est ainsi qu'entre le 10 octobre et le 18 octobre, pas moins de 21 modifications sont apportées à des articles et toutes introduisent des liens externes renvoyant avec plus ou moins de justesse vers Myboox.

 

Myboox, qui, comme on le sait, appartient à Hachette.

 

Et à qui donc pensez-vous que l'adresse IP en question appartienne ? Facile, demandons à internet.

 

 

CQFD ?

 

Pas de politique de liens sur l'encyclopédie

 

Contacté par ActuaLitté, David Pavie, directeur général de Myboox, nous assure qu'il ne s'agit pas là d'une politique volontaire de la part de son site. Et Hachette Livre nous avait confirmé ne pas avoir de politique allant dans ce sens. Selon lui, l'adresse IP désignée peut être utilisée par plusieurs personnes différentes. Et le community manager de Myboox, recruté récemment, n'est pour rien dans ces liens.

 

« Tout cela est tellement insignifiant, que cela ne m'intéresse même pas. » D'autant plus nous souligne-t-il, qu'il n'y a aucune infraction de commise. Après tout, faire pointer des liens vers Myboox, à partir d'une encyclopédie participative et communautaire est tout à fait sensé. Et s'ils sont supprimés par la suite, alors tant pis.

 

Aucune règle n'est en effet violée, mais les perspectives de référencement ne peuvent être négligées.

 

Or, dans sa politique de recours aux liens externes, Wikipedia est clair :

Avant toute chose, il faut se poser la question suivante : « cet article a-t-il besoin de ce lien externe ? ». En effet, les articles de Wikipédia ont vocation, sur le long terme, à être autosuffisants et il est souvent plus judicieux de ne pas hésiter à ajouter soi-même une information (en proscrivant le copié-collé) plutôt que d'ajouter un lien externe.

Et de fait, rajoute l'encyclopédie :

On parle de spam lorsque :

  • des liens identiques sont insérés à de multiples reprises dans un même article
  • un même site est lié depuis de nombreux articles.

De quoi se poser la question, et l'avoir tranchée, lorsque les liens ont été supprimés. Il faut donc croire à un excès de zèle de la part d'un / d'une / de plusieurs amoureux/se/ses de l'encyclopédie, qui, comble, fait pointer des liens vers les pages de sites appartenant à la société qui fournit justement la connexion à internet.

 

La faute à pas de chance, alors.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.