De l'amour d'une vie à celui d'un pays... L’humanité, noire et puissante

Nicolas Gary - 08.04.2016

Edition - Société - sélection lectures - fragilité humaine - amour vie pays


Un peu de douceur, un peu de violence… ceci est le tourbillon de la vie qui vient balayer à coup de sentiments dérisoires, de vanité de l’autre, l’ultime volonté de nos destins. À croire que se battre pour l’amour d’une vie ou celui d’un pays n’est en soi qu’une routine de plus, des sévices naturels ataviques de l’homme… et c’est ce que Fnac et ActuaLitté vous proposent de découvrir à travers cette sélection d’ouvrage naviguant entre lumière aveuglante et noirceur profonde.

 

 

Le jour où j'ai appris à vivre

 

 

Imaginez : vous vous baladez sur les quais de San Francisco un dimanche, quand soudain une bohémienne vous saisit la main pour y lire votre avenir. Amusé, vous vous laissez faire, mais son regard se fige, elle devient livide. Ce qu’elle va finalement vous dire, vous auriez préféré ne pas l’entendre. À partir de là, rien ne sera plus comme avant, et il vous sera impossible de rester sur les rails de la routine habituelle.


C’est ce qui va arriver à Jonathan. À la suite de cette rencontre troublante, il va se retrouver embarqué dans une aventure de découverte de soi ponctuée d’expériences qui vont changer radicalement sa vision de sa vie, de la vie.

 

 

Pars avec lui

 

 

Ils s’appellent Roméo et Juliette. Comme s’ils étaient prédestinés. Mais c’est à eux d’écrire leur histoire, en dépit des accrocs, des cahots et des heurts. Lui est pompier, un héros du quotidien, solide comme un roc. Mais pas assez pour résister à une chute de huit étages, heureusement amortie par des arbres.


Elle est infirmière. De celles pour qui leur travail va bien plus loin que soigner les corps. Attentive, attentionnée, elle donne aux autres sans compter ce que son propre compagnon, Laurent, lui refuse.
Ces deux êtres cabossés par la vie vont se tendre la main. Et apprendre qu’envers et contre tout être heureux, ce n’est pas regarder d’où l’on vient, mais où l’on va.

 

 

Ô vous frères humains

 

 

Alors âgé de 77 ans, Albert Cohen publie un livre qui révèle l’événement marquant qui a dévasté son enfance et marqué sa vie : sa découverte de l’antisémitisme. Le jour de ces dix ans (en 1905), le jeune Albert arpente les rues marseillaises à la recherche d’un petit cadeau pour sa mère. Il est fasciné par le bagout d’un camelot qui s’adressera pourtant à lui en le traitant de « sale youpin ! ». Les insultes antisémites résonneront pour toujours à ses oreilles. Dans ce livre intense, triste, mais sans virer jamais au pessimisme, Albert Cohen déploie la beauté de son écriture lyrique pour montrer la violence de sa blessure enfantine.

 

Un beau livre, malheureusement intemporel, qui fait réfléchir sur l’absurdité de toutes les formes de racisme et de discrimination. Plus de cent après les faits, Luz s’empare de ce récit autobiographique pour en donner une version illustrée poignante et inédite. Sans jamais trahir l’œuvre de l’écrivain, il raconte l’intégralité de l’histoire, mais ne garde du livre que le monologue destructeur du camelot et la puissance du texte des trois derniers chapitres, qui évoque les camps de la mort.

 

 

Les années rouge & Noir

 

 

La grande saga historico-politique des Trente Glorieuses. Un évènement BD. 


1945 : sous l’influence du général de Gaulle, les Français divisés ont dû unir leurs forces pour reconstruire un pays épuisé par cinq années d’occupation. Collaborateurs du régime de Vichy, résistants, communistes ou gaullistes : les ennemis d’hier vont devoir travailler ensemble à l’édification politique et sociale de la nation.


Une épée de Damoclès pèse cependant sur tous les protagonistes : des fiches de renseignements d’une incroyable précision, établies par les agents de Vichy, risquent à tout moment de révéler le passé plus ou moins obscur de tout un chacun. Celui qui les détient a entre les mains le plus puissant des outils de pression…

 

*Bénéficiez de -5 % sur les livres retirés en magasin Fnac