De l'art de bien entretenir sa Bible

Xavier S. Thomann - 02.04.2013

Edition - Société - Bible - Restauration - Reliure


Le New York Times est allé à la rencontre d'un relieur qui se spécialise dans l'entretien des Bibles. Une activité peu commune, mais qui fonctionne bien dans le quartier de Dallas où se trouve le magasin de Candice McKay, « book doctor » de son état. 

 

 

Open Bible

DrGBB, CC BY 2.0

 

 

La Bible est le livre le plus répandu dans le monde, dit-on. Dans le sud des États-Unis, il est rare qu'un foyer ne dispose pas d'un ou plusieurs exemplaires du livre sacré. Des exemplaires auxquels on attache une grande valeur sentimentale : les Américains sont très attachés à la Bible familiale, l'exemplaire qui trône dans le salon ou qu'on emporte tous les dimanches à la messe. 

 

Du coup, à force de le transporter, de la feuilleter ou de l'annoter, le livre peut rapidement se trouver dans un état critique. D'où la nécessite de se rendre chez un « Book doctor » qui saura remettre votre précieux livre en état. Ce sont en effet des « choses que les gens veulent conserver ou transmettre », explique-t-elle. 

 

C'est donc ce à quoi se consacre Candice McKay, qui confesse par ailleurs « ne pas être très pratiquante. » Après des études à Kenyon college et un emploi chez Yale University Press, elle a décidé de se consacrer à la reliure dans son propre magasin. 

 

En réparant les livres, elle y découvre de nombreuses choses insérées entre les pages, qu'il s'agisse de notes ou bien de brins de rameaux. Parfois, les livres qu'on lui confie ont plus d'un siècle, et ont beaucoup d'éléments rajoutés à l'intérieur, ce qui rend la tâche plus ardue. 

 

Mais il n'y pas que la Bible dans la vie de Candice McKay. On lui apporte aussi les vieux livres de cuisine que l'on veut conserver, ainsi que des livres pour enfants. Elle explique qu'à un moment, de nombreux clients venaient faire relier leur exemplaire d'Harry Potter, histoire de personnaliser leur livre préféré.