De l'auteur comme marchandise, voire produit d'appel : Amazon incite à Suivre

Clément Solym - 28.07.2016

Edition - Société - auteurs commerce livres - marchand internet produits - auteurs vendre amazon


D’une année sur l’autre, Amazon transpose ses initiatives à ses plateformes européennes. Après l’expérimentation américaine, voici donc l’arrivée de la solution Follow, ou Suivre en français. Cette solution permet aux clients d’être tenus informés de l’activité des auteurs, et leurs actualités. Autrement dit, tout ce qui pourra entraîner une vente de livre.

 

Following

David Amsler, CC BY 2.0

 

 

Le bouton Follow avait été amplement décortiqué – et la stratégie marketing qui l’accompagne – lorsqu’il avait fait son apparition : 

 

Le bouton Follow est disponible sur les pages d’auteurs, et sera généralisé avec le temps à l’ensemble des écrivains référencé sur le site. Puis, viendra le moment où Amazon aura imposé son service, et finira par le commercialiser auprès des éditeurs. [...] Le créateur se voit également invité à contribuer, gracieusement puisqu’il s’agit d’un outil promotionnel, en envoyant de temps à autre des messages personnels, que la firme répercutera auprès des clients intéressés.

 

En somme, Suivre ou Follow ne sont que des produits adaptés par Amazon de ce que Facebook peut proposer. À la différence près qu’aucun algorithme n’interviendra pour choisir ce que les lecteurs verront sur leur timeline. L’objectif reste de faire des ventes.     

 

Avec l’arrivée de Suivre, la transformation de l’auteur en marchandise se poursuit donc – voire de l’auteur en produit d’appel – sur la plateforme française. 

 

Pour « Suivre », il faudra disposer d’un compte Amazon et être connecté. Et bien entendu, la machine n’opère aucune différence entre les auteurs vivants et ceux décédés.