De l'autocensure à la surveillance de masse : les bibliothèques, coeur de liberté

Cécile Mazin - 11.01.2018

Edition - Bibliothèques - censure surveillance masse - bibliothèques autocensure étude - bibliothèques liberté surveillance


JOURNÉE D'ÉTUDE – Quels sont les équilibres nouveaux créés entre liberté et sécurité ? « Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l’une ni l’autre, et finit par perdre les deux », disait Benjamin Franklin. Et dans cette perspective, quel peut être le rôle des bibliothécaires face à la surveillance ? Ces questions feront l’objet d’une journée d’étude organisée par l’ABF. 

 

Surveillance
Jonathan McIntosh, CC BY SA 2.0

 

Qu’elle soit organisée par les géants du web ou les gouvernements, dans un objectif économique, politique, ou encore de lutte contre le terrorisme la surveillance nous concerne tou·te·s. Outil de protection des populations ou de l’ordre public pour les uns, une surveillance généralisée peut entraîner pour d’autres un développement de l’autocensure, menacer la vie privée, la liberté d’expression ou la liberté d’accéder à l’information.
 

Ce contexte nouveau plonge les professionnels de l’information-documentation dans de nombreux questionnements et débats éthiques et juridiques. Sur un thème inédit dans une journée d’étude, l’ABF souhaite contribuer au débat :
 

  • Comprendre et interroger ce nouveau contexte global ;
  • Faire le point sur les lois et obligations qui incombent aux établissements publics et aux collectivités ;
  • Interroger le rôle des bibliothécaires face aux surveillances de toutes sortes et aux dérives sécuritaires ;
  • Identifier des moyens de lutte contre la censure ou pour garantir la vie privée des usagers ;
  • Mesurer la compatibilité de ces dispositions législatives avec les missions des bibliothécaires qui participent à l’exercice de la citoyenneté ;

 

Cette journée d’étude sera animée par Marc Rees, rédacteur en chef de Nextinpact. L’inscription est obligatoire (50 € pour les non-adhérents à l’ABF) à cette adresse. Le programme détaillé est à cette adresse.

 

Rendez-vous le 29 janvier 2018 à l’auditorium de la Bibliothèque Universitaire des Langues et Civilisation (Bulac) 65 rue des grands moulins — 75013 Paris
 

Les droits culturels des femmes,
protégés par les bibliothèques

 

La journée sera conclue par la projection du film de Marc Meillassoux et Mihaela Gladovic, Nothing to hide. Ce documentaire réalisé en octobre 2016 est dédié à l’acceptation de la surveillance dans la population à travers l’argument "je n’ai rien à cacher" (Mise en ligne CC* Oct. 2017).

 


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.