De l'espionnage entre écrivains du temps de la Securitate

Clément Solym - 12.01.2010

Edition - Société - Herta - Müller - securitate


Prix Nobel de littérature 2009, Herta Müller, aujourd’hui âgée de 56 ans, avait été obligée de quitter la Roumanie face aux menaces que le régime de Ceauşescu faisait peser sur elle. Mais une information étonnante vient d'être révélée à son encontre par la chaîne de télévision allemande ARD, rapporte l’AFP.

Si Herta Müller a bien été victime d’espionnage, au point de devoir quitter la Roumanie, il s’avèrerait que ce serait un de ses confrères qui l’aurait lui-même dénoncé tout en se chargeant de la surveillance. Franz Thomas Schleich, habitant aujourd’hui Ludwigshafen, en Allemagne, était aussi connu sous le nom de Voicu, et travaillait pour le compte de la Securitate.

Pourtant, lorsque ce dernier vint se réfugier en Allemagne, il invoqua les risques qui existaient pour lui à vivre sous le régime communiste roumain. D’après certaines archives, l’écrivain aurait même poursuivi son travail d’espion une fois arrivée en Allemagne. Une enquête doit désormais être ouverte pour faire toute la lumière sur cette affaire.