De l'utilité des critiques littéraires négatives

Victor De Sepausy - 11.11.2013

Edition - critiques - livres - négatives


Nos confrères de Slate se font l'écho du débat qui agite de nombreux médias en ligne aux Etats-Unis concernant l'utilité des critiques littéraires négatives. Parler d'un livre alors qu'il n'a pas plu ne serait-ce tout simplement pas inutile ? Au contraire, cela permet de faire réagir, d'ouvrir de nouveaux horizons de lecture.

 

Cependant, il est vrai que lire la critique d'un livre bidon qu'on ne lira donc jamais peut paraître quelque peu absurde. Mais, a contrario, de très gros tirages apparaissent aux yeux de nombreux critiques comme d'imposants navets. Et il est toujours bon de lire quelques arguments démontant avec à propos les recettes un peu faciles du dernier best-seller.

 

En somme, comme pour toute œuvre littéraire, la critique doit rester ouverte, engager, encourager le débat, l'échange. Les livres sont aussi là pour ça. Et déjà que les relations de pouvoir entre maisons d'édition et organes de presse se sont fortement rééquilibrées depuis l'apparition du net, il serait bien triste de ne lire que des éloges. Tout cela sentirait un peu le cirage de pompes, un cirage déjà amplement présent…




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.