De l'utilité des femmes en bibliothèques dites "technologiques"

Clément Solym - 31.10.2012

Edition - Bibliothèques - bibliothèque - technologie - femme


Pauvres femmes humiliées, il faut vous (nous) aider à mieux intégrer et vivre les métiers du livre, surtout ceux qui sont estampillés « technologiques ». Tout part d'une idée néanmoins délicate et attentionnée, mais l'article de The Digital Shift (Roy Tennant) prend vite un air condescendant.

 

 

Lors d'une conférence donnée à l'Internet Librarian, Roy Tennant a réalisé une diapositive soulignant les déséquilibres entre les sexes dans les diverses professions. « J'ai travaillé dans les bibliothèques toute ma vie d'adulte, et pourtant j'ai toujours été surpris par le déséquilibre entre les sexes dans les bibliothèques ».

 

 

Les femmes ne désemplissent pourtant pas les postes de bibliothèques, et prennent même l'écrasante majorité dans les locaux traditionnels. De son côté, Roy Tennant explique avoir davantage travaillé dans l'air raréfié d'une bibliothèque technologique, où la disparité entre les sexes est bien différente. « Je n'ai pas de chiffres », annonce-t-il, mais pour lui il est évident que ça « doit changer ». A cela, il n'évoque pas des raisons d'équité, mais un simple « besoin des femmes en matière de technologie en bibliothèque ». Car, la diversité dans la force de travail est « une bonne chose » : « la diversité des points de vue, des compétences, des expériences et des méthodes de travail renforce n'importe quelle organisation ».

 

De souligner alors différentes perspectives et méthodes de travail pouvant aider, sous le joug emblématique de la leçon apprise durant ces années de travail : « la finesse peut empêcher des situations que la force brutale ne peut vous permettre ».

  • Travailler à changer la culture. Dans de nombreuses situations, dans une bibliothèque technologique, qu'il s'agisse d'une chat-room ou d'une salle de serveur, c'est toujours une ambiance de vestiaire pour hommes. Les plaisanteries, les blagues, la connaissance présumée de ce milieu, toutes fondées du point de vue du sexe masculin. Nous devons travailler à atténuer cela, à ouvrir. Pas seulement pour les femmes mais pour tous ceux qui ne sont pas au fait des blagues du milieu.
  • Soutenir et encourager les femmes qui essaient. Il peut être intimidant d'être l'une des rares femmes dans une pièce (réelle ou virtuelle) remplie d'hommes qui sont souvent imbus d'eux-mêmes et de leurs propres réalisations (je le sais). Surtout si vous êtes nouveau dans le groupe. Vous devez prêter main-forte. Rester derrière elle pour la superviser. Donnez-lui des conseils quand elle demande et un soutien quand il le faut.
  • Recruter des femmes et soutenir celles qui sont intéressées. Les femmes sont plus intéressées par une carrière technologique que de défendre la culture à tout prix. Nous pouvons aider à changer cette situation.
  • Si vous êtes confortable dans votre carrière, devenez le tuteur de femmes prometteuses. Si vous avez réussi dans votre carrière, que vous avez des connaissances, de l'expérience, et surtout des contacts. Si vous pouvez utiliser tout ça pour aider une femme à avancer dans la profession, alors nous serons tous bénéficiaires.
  • Parler et ne soyez-pas avare d'explications et évitez de prendre la pose. Nous sommes tous passés par là. Quand nous apprenons quelque chose de nouveau, une personne beaucoup plus expérimentée lâche une explication qui vous laisse toutes les choses essentielles à imaginer encore. L'idée est que si vous n'avez pas la ténacité et les tripes pour tenir le coup, alors vous n'êtes pas digne. C'est de l'intimidation pure et simple. Si vous le faites, stoppez. Si vous voyez faire, lancez-vous et portez secours.